Lavande

Espèce

Cochon de ferme

sexe

femelle

lieu de vie

Refuge

personnalité

Sociable, câline

Sauvée d'un élevage intensif

Lavande, son histoire

GroinGroin et l’association L214 ont mené une opération de sauvetage de cochons dans un élevage industriel en août 2015. Le refuge a pris en charge 4 porcelets orphelins : Capucine, Lavande, Violette et Coquelicot. Leur maman, que nous avions dénommée « Fleur » s’est éteinte le jour de son sauvetage des suites d’une blessure causée par une chute lors de son déplacement entre la cage de gestation et la cage de maternité. Lavande est très sociable, elle vient souvent nous voir pour avoir des caresses ou simplement pour nous dire bonjour. Elle est inséparable de ses sœurs, mais c’est elle la cheffe du trio. Elles partagent leurs activités quotidiennes (brouter l’herbe fraîche, prendre des bains de boue lors des fortes chaleurs, faire des siestes au chaud dans la paille ou à l’ombre d’un arbre…) et elles partagent leur box une fois la nuit tombée. Lavande a bien grandi puisqu’elle était âgée de seulement quelques semaines lors de son sauvetage ! Découvrez le récit du sauvetage.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Parrainer Lavande

Laissez parler votre coeur : devenez son parrain ou sa marraine ou offrez son parrainage à quelqu’un de votre entourage !

FAQ Parrainage

Pourquoi parrainer ? Quel est le principe du parrainage et ses avantages ?

Vous souhaitez aider concrètement un animal d'élevage (un cochon, une vache, une chèvre, un âne, une poule, un poney...) en participant à son sauvetage et en lui offrant une vie digne de ce nom, sans exploitation, mais vous n’avez pas les prés, installations ou connaissances nécessaires ?

Le refuge GroinGroin vous offre cette opportunité en vous proposant de parrainer l’un des animaux rescapés du refuge.

  • Un parrainage c’est un don qui couvre une partie des frais liés à l’hébergement, l’alimentation et les soins vétérinaires d’un animal du refuge. Le montant des parrainages est libre. L’idée est de réunir assez de parrains et marraines pour couvrir 100% des coûts d’un animal au refuge et ainsi permettre au refuge d’avoir la capacité financière d’ouvrir de nouvelles places au refuge pour d’autres rescapés.
  • Devenir parrain ou marraine c’est sauver et changer concrètement la vie d’un animal mais aussi participer à un changement de regard de notre société sur les animaux.
  • Un parrainage est un don qui profite à l’animal à qui il est destiné mais aussi à tous ses copains du refuge. Les parrainages sont regroupés. Ils financent de façon globale les soins, les frais vétérinaires, les aliments, l’aménagement et l’entretien des lieux de vie de tous les animaux du refuge.
Pour votre filleul(e) :
  • Profiter jusqu’à la fin de ses jours d’une vie paisible au refuge dans un environnement adapté à ses besoins en recevant l’attention et les soins de personnes dévouées et compétentes.

Pour tous les autres animaux :

  • En parrainant un animal vous donnez au refuge les moyens de sauver et d’accueillir plus d’animaux grâce aux économies réalisées sur le budget soins/hébergement du refuge : Si l’association GroinGroin a auto financé l’achat des terres, de la fermette et la construction d’une partie des dépendances permettant d’héberger les animaux, l’hébergement et les soins des animaux du refuge ne sont possibles qu’avec votre soutien. GroinGroin ne reçoit aucune subvention de l’état.

  • Vous participez à une mission bien plus large que celle de simple bienfaiteur de votre filleul(e). A travers le parrainage d’un individu, vous aidez les animaux dans leur globalité. En effet, c’est en s’appuyant et en communicant sur l’histoire de chacun d’entre eux que nous pouvons toucher le coeur du public et changer le regard porté sur les animaux d’élevage. Le refuge offre un aperçu d’une société bienveillante envers tous les animaux et participe aux changements des mentalités en brisant les idées reçues.

  • Parler de votre filleul(e) autour de vous suscitera des questions. C’est un bon point de départ pour parler de la condition des animaux.

Pour le parrain ou la marraine :

  • Recevoir un joli certificat de parrainage.

  • Suivre la vie de son filleul(e) sur sa page et recevoir de ses nouvelles par mail plusieurs fois par an.

  • Déduire 66% de son parrainage de ses impôts sur le revenus en tant que particulier (30 € reviennent à 10 € seulement après déduction fiscale) ou 60 % des impôts sur les sociétés pour les entreprises !

  • Rendre visite à sa filleule ou son filleul au refuge lors des journées “Happig Days” !

Oui ! Il est possible d’offrir le parrainage d’un animal à quelqu’un. C’est un bon moyen de sensibliser de façon positive la personne concernée et son entourage. Suivre la vie au refuge de son filleul ou sa filleule aide et facilite une prise de conscience sur le fait que les animaux sont des individus à part entière et non des ressources à notre disposition.
Pour ce faire, cliquez sur la fiche de l’animal choisi, découvrez son histoire et remlissez dans le formulaire en ligne qui y figure la partie « j’offre ce parrainage à ». La personne recevra un certificat de parrainage de votre part. 

Notre refuge a pour principe de ne jamais acheter les animaux qu’il recueille, même pour les sauver, afin de ne pas alimenter le système que nous dénonçons.

Il y a presque autant de cas de figure que d’animaux recueillis :

  • Animaux échappés des camions de transport ou des élevages.
  • Salariés d’élevage qui ne peuvent se résoudre à laisser envoyer à la mort un animal en particulier.
  • Eleveurs qui arrêtent leur activité pour des raisons éthiques : nous avons eu le cas d’un éleveur qui a cessé son activité car il est devenu vegan.
  • Particuliers se séparant de leurs animaux.
  • Animaux achetés par des particuliers pour la consommation et qui y renoncent car ils s’y sont attachés.
  • Cas de maltraitance

Des nouvelles de votre filleul.e

Juin 2021 : Lavande vit désormais avec Pelote et Bouloche (et toujours avec ses sœurs et Giulia bien sûr). Nous redoutions la rencontre mais finalement ça s'est bien déroulé, quelques confrontations mais pas de bagarres, ouf ! Depuis, elles apprennent à vivre ensemble. Afin d'éviter d'éventuels futurs problèmes locomoteurs, Lavande a besoin de perdre un peu de poids, car elle est bien rondelette et ça n'est pas bon pour sa santé. Ses sabots ont été parés sous décontractant et avec point acupuncture.

Février 2021 : Lavande se porte parfaitement bien. Elle forme un trio soudé avec ses sœurs Capucine et Violette. Dans la pâture où elles vivent, il y a eu plusieurs arbres plantés grâce à la généreuse participation de donateurs lors de l’opération ‘Réduire ses rejets de C02 en plantant des arbres” à l’automne 2020.

Octobre 2020 : Lavande fait partie des truies qui habitent dans la pâture d’1 hectare, elle vit toujours avec ses sœurs Capucine et Violette, et ses copines Giulia et Dynamite. A elle cinq elle constitue un groupe très soudé. Lavande comme ses sœurs se laisse papouiller facilement et avec plaisir, elle est aussi très gourmande, et vient facilement au grillage des voisins pour quémander des biscuits, bien sûr avec modération ! Le bouquet de Fleurs (Fleur est leur mère défunte) ont adopté un rythme différent des autres cochons du refuge : elles se lèvent bien plus tard (vers 9h) et se couchent après le coucher de soleil (cet été, elles broutaient jusqu’à 23h !). Notre petit plaisir : les observer au fond de la pâture au soleil couchant, et voir tout ce petit troupeau d’1,5 tonne courir d’un coup jusqu’à leur box quand c’est l’heure d’aller dormir <3