Dynamite

Espèce

Cochon de ferme

sexe

femelle

lieu de vie

Refuge

personnalité

Adorable et drôle

Dynamite, son histoire

Cadeau de mariage surprise, la douce truie Dynamite a rejoint le refuge en 2013. Les mariés étaient supposés la manger quand elle aurait atteint une centaine de kilos. Une invitée à la cérémonie lui a sauvé la vie en nous contactant. Dynamite est la grande copine de Giulia. Elle s’entend très bien également avec le Bouquet de Fleur (Lavande, Violette, Capucine) ! Elle boite parfois et reçoit donc des antidouleurs : les cochons « de ferme » adultes souffrent souvent de boiterie car la sélection des éleveurs et des laboratoires a développé des lignées de cochons à la croissance trop rapide. Leurs articulations supportent donc mal leur poids adulte, et diverses pathologies surviennent dès leur première année de vie. Dynamite est un amour de cochon. Elle aime jouer et elle pourrait rester des heures à se faire caresser le ventre ! Elle est aussi d’une extrême douceur et est très discrète malgré ses 300 kg.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Vous souhaitez parrainer un animal ?

Il n’est plus possible de devenir parrain/marraine de Dynamite mais d’autres animaux vous attendent !

Des nouvelles de votre filleul.e

Février 2021 : Dynamite se porte beaucoup mieux. Le nouvel antalgique lui réussit et elle est chaque jour sur ses quatre pattes. Elle est énergique et se déplace enfin normalement. Certes, elle ne pourra jamais être guérie, mais nous pouvons essayer de gérer ses douleurs pour lui permettre d’avoir une vie normale. Dynamite a beaucoup apprécié les petits gâteaux cachés dans des paquets cadeaux, il faut dire qu’elle est particulièrement joueuse (et gourmande !). Regardez la vidéo où elle marche fièrement avec son “cadeau” !

Octobre 2020 : de nouveau, Dynamite, qui souffre depuis 2 ans d’arthrose au niveau de ses pieds avant, ne se porte pas très bien :-( . Nous lui avions fait faire des radiographies qui nous ont permis de comprendre de quoi elle souffrait exactement. Aussi, notre ostéopathe et vétérinaire étaient intervenus à plusieurs reprises. Mais chaque année, il est plus difficile pour elle de se déplacer, et nous la retrouvons souvent en train de marcher en utilisant ses genoux avant. C’est triste de la voir ainsi, et c’est d’autant plus injuste et rageant car ses problèmes de santé sont directement liés à la sélection génétique de ces animaux d’élevage destinés à une seule chose : grossir rapidement pour produire le maximum de viande en un temps très court. Au mois de septembre, sur les conseils d’Hervé du refuge Woodstock Sanctuary aux États-Unis, nous lui avons administré un autre médicament dans lequel nous mettons beaucoup d’espoir. Les prochains mois seront décisifs. Mais depuis une semaine, elle va très bien, on la retrouve en train de brouter au fond de la pâture et trottiner tranquillement mais sûrement ! Nous vous tiendrons bien sûr au courant. On croise fort les doigts, et surtout on la surveille de très près !