Victor

Espèce

Cochon de ferme

sexe

mâle

lieu de vie

Refuge

personnalité

Joueur et plein d'énergie

Sauvé d'un élevage intensif

Victor, son histoire

À sa naissance, Victor n’était qu’un numéro. Particulièrement chétif, il était rejeté par ses congénères. Laissé sans soins, Victor était voué à mourir de faim, à l’écart des autres. Un particulier, touché par son état, a persuadé l’éleveur de lui confier l’animal en souffrance. Conscient qu’il ne parviendrait pas à lui apporter les soins quotidiens et l’environnement nécessaires aux besoins d’un animal de 250 kg, il s’est rapproché du refuge GroinGroin pour lui offrir une seconde chance. Victor souffrait à son arrivée au refuge d’une infection, probablement liée à son passé en élevage industriel. Après une période de quarantaine et de soins, prodigués par l’équipe de soigneuses du refuge, Victor est aujourd’hui en pleine forme. Il découvre enfin les joies d’une vie paisible, loin de toute exploitation. Victor partage désormais son quotidien avec les cochons Nala, Heston, Pompon… et la centaine d’autres individus du refuge, la plupart rescapés des abattoirs.

Les dernières nouvelles de Victor

Septembre 2022

Le merveilleux petit Victor est devenu un beau “jeune homme” bien élevé ! Plus calme désormais, il passe chaque jour de longues heures à explorer les vastes pâtures du refuge.

Victor est bien accepté des autres cochons, maintenant. Lui et Noé ont été d’un grand soutien pour Heston, après la perte de sa chère compagne Pompon. Les trois compères partagent régulièrement un bon bain de boue, très appréciable par ces températures caniculaires.

Mai 2022

Victor, adorable petit porcelet poilu, vient d’arriver au refuge ! Il lui a fallu apprendre à la fois les règles de vie des cochons de son enclos Heston, Pompon, Noé, Nala et Gertrude, les codes de la communication avec les chèvres (attention aux coups de cornes du petit bouc Marius !) et comment saluer les humain.e.s avec un minimum de délicatesse. Tout petit et plein d’énergie, Victor avait tendance à nous foncer dessus à toute vitesse pour nous donner de grands coups de groin dans les mollets, et pourquoi pas tenter d’en grignoter un petit bout ! Appelé à devenir bientôt un fier cochon de 250 kilos, il était très important qu’il apprenne dès à présent à nous approcher de manière appropriée. Que de travail ! Heureusement, pour se détendre, on peut toujours ravager les pâtures en les retournant avec son groin !

Mais Victor, petit cochon très intelligent, apprend vite et bien. Il se couche désormais à nos pieds depuis qu’il a découvert le plaisir inégalé des gratouilles sur le ventre. Et a réussi à se faire une place pour la sieste auprès des grand.e.s, avec qui il passe aussi beaucoup de temps à brouter tranquillement. D’ici quelques mois, Victor sera le camarade de jeu parfait pour le jeune Noé !

Bienvenue, petit bonhomme !

Parrainer Victor

Laissez parler votre coeur : devenez son parrain ou sa marraine ou offrez son parrainage à quelqu’un de votre entourage !

FAQ Parrainage

Pourquoi parrainer ? Quel est le principe du parrainage et ses avantages ?

Vous souhaitez aider concrètement un animal d’élevage (un cochon, une vache, une chèvre, un âne, une poule, un poney…) en participant à son sauvetage et en lui offrant une vie digne de ce nom, sans exploitation, mais vous n’avez pas les prés, installations ou connaissances nécessaires ?

Le refuge GroinGroin vous offre cette opportunité en vous proposant de parrainer l’un des animaux rescapés du refuge.

  • Un parrainage c’est un don qui couvre une partie des frais liés à l’hébergement, l’alimentation et les soins vétérinaires d’un animal du refuge. Le montant des parrainages est libre. L’idée est de réunir assez de parrains et marraines pour couvrir 100% des coûts d’un animal au refuge et ainsi permettre au refuge d’avoir la capacité financière d’ouvrir de nouvelles places au refuge pour d’autres rescapés.
  • Devenir parrain ou marraine c’est sauver et changer concrètement la vie d’un animal mais aussi participer à un changement de regard de notre société sur les animaux.
  • Un parrainage est un don qui profite à l’animal à qui il est destiné mais aussi à tous ses copains du refuge. Les parrainages sont regroupés. Ils financent de façon globale les soins, les frais vétérinaires, les aliments, l’aménagement et l’entretien des lieux de vie de tous les animaux du refuge.

Pour votre filleul(e) :

  • Profiter jusqu’à la fin de ses jours d’une vie paisible au refuge dans un environnement adapté à ses besoins en recevant l’attention et les soins de personnes dévouées et compétentes.

 

Pour tous les autres animaux :

  • En parrainant un animal vous donnez au refuge les moyens de sauver et d’accueillir plus d’animaux grâce aux économies réalisées sur le budget soins/hébergement du refuge : Si l’association GroinGroin a auto financé l’achat des terres, de la fermette et la construction d’une partie des dépendances permettant d’héberger les animaux, l’hébergement et les soins des animaux du refuge ne sont possibles qu’avec votre soutien. GroinGroin ne reçoit aucune subvention de l’état.
  • Vous participez à une mission bien plus large que celle de simple bienfaiteur de votre filleul(e). A travers le parrainage d’un individu, vous aidez les animaux dans leur globalité. En effet, c’est en s’appuyant et en communicant sur l’histoire de chacun d’entre eux que nous pouvons toucher le coeur du public et changer le regard porté sur les animaux d’élevage. Le refuge offre un aperçu d’une société bienveillante envers tous les animaux et participe aux changements des mentalités en brisant les idées reçues.
  • Parler de votre filleul(e) autour de vous suscitera des questions. C’est un bon point de départ pour parler de la condition des animaux.

 

Pour le parrain ou la marraine :

  • Recevoir un joli certificat de parrainage.
  • Suivre la vie de son filleul(e) sur sa page et recevoir de ses nouvelles par mail plusieurs fois par an.
  • Déduire 66% de son parrainage de ses impôts sur le revenus en tant que particulier (30 € reviennent à 10 € seulement après déduction fiscale) ou 60 % des impôts sur les sociétés pour les entreprises !
  • Rendre visite à sa filleule ou son filleul au refuge lors des journées “Happig Days” !

Oui ! Il est possible d’offrir le parrainage d’un animal à quelqu’un. C’est un bon moyen de sensibliser de façon positive la personne concernée et son entourage.

Suivre la vie au refuge de son filleul ou sa filleule aide et facilite une prise de conscience sur le fait que les animaux sont des individus à part entière et non des ressources à notre disposition.
Pour ce faire, cliquez sur la fiche de l’animal choisi, découvrez son histoire et remplissez dans le formulaire en ligne qui y figure la partie « j’offre ce parrainage à ». La personne recevra un certificat de parrainage de votre part. 

Notre refuge a pour principe de ne jamais acheter les animaux qu’il recueille, même pour les sauver, afin de ne pas alimenter le système que nous dénonçons.

Il y a presque autant de cas de figure que d’animaux recueillis :

  • Animaux échappés des camions de transport ou des élevages.
  • Salariés d’élevage qui ne peuvent se résoudre à laisser envoyer à la mort un animal en particulier.
  • Eleveurs qui arrêtent leur activité pour des raisons éthiques : nous avons eu le cas d’un éleveur qui a cessé son activité car il est devenu vegan.
  • Particuliers se séparant de leurs animaux.
  • Animaux achetés par des particuliers pour la consommation et qui y renoncent car ils s’y sont attachés.
  • Cas de maltraitance

Pour votre filleul(e) :

  • Profiter jusqu’à la fin de ses jours d’une vie paisible au refuge dans un environnement adapté à ses besoins en recevant l’attention et les soins de personnes dévouées et compétentes.

 

Pour tous les autres animaux :

 

    • En parrainant un animal vous donnez au refuge les moyens de sauver et d’accueillir plus d’animaux grâce aux économies réalisées sur le budget soins/hébergement du refuge : Si l’association GroinGroin a auto financé l’achat des terres, de la fermette et la construction d’une partie des dépendances permettant d’héberger les animaux, l’hébergement et les soins des animaux du refuge ne sont possibles qu’avec votre soutien. GroinGroin ne reçoit aucune subvention de l’état.

 

    • Vous participez à une mission bien plus large que celle de simple bienfaiteur de votre filleul(e). A travers le parrainage d’un individu, vous aidez les animaux dans leur globalité. En effet, c’est en s’appuyant et en communicant sur l’histoire de chacun d’entre eux que nous pouvons toucher le coeur du public et changer le regard porté sur les animaux d’élevage. Le refuge offre un aperçu d’une société bienveillante envers tous les animaux et participe aux changements des mentalités en brisant les idées reçues.

 

  • Parler de votre filleul(e) autour de vous suscitera des questions. C’est un bon point de départ pour parler de la condition des animaux.

 

Pour le parrain ou la marraine :

 

    • Recevoir un joli certificat de parrainage.

 

    • Suivre la vie de son filleul(e) sur sa page et recevoir de ses nouvelles par mail plusieurs fois par an.

 

    • Déduire 66% de son parrainage de ses impôts sur le revenus en tant que particulier (30 € reviennent à 10 € seulement après déduction fiscale) ou 60 % des impôts sur les sociétés pour les entreprises !

 

  • Rendre visite à sa filleule ou son filleul au refuge lors des journées “Happig Days” !

Oui ! Il est possible d’offrir le parrainage d’un animal à quelqu’un. C’est un bon moyen de sensibliser de façon positive la personne concernée et son entourage. Suivre la vie au refuge de son filleul ou sa filleule aide et facilite une prise de conscience sur le fait que les animaux sont des individus à part entière et non des ressources à notre disposition.
Pour ce faire, cliquez sur la fiche de l’animal choisi, découvrez son histoire et remlissez dans le formulaire en ligne qui y figure la partie « j’offre ce parrainage à ». La personne recevra un certificat de parrainage de votre part. 

Notre refuge a pour principe de ne jamais acheter les animaux qu’il recueille, même pour les sauver, afin de ne pas alimenter le système que nous dénonçons.

Il y a presque autant de cas de figure que d’animaux recueillis :

  • Animaux échappés des camions de transport ou des élevages.
  • Salariés d’élevage qui ne peuvent se résoudre à laisser envoyer à la mort un animal en particulier.
  • Eleveurs qui arrêtent leur activité pour des raisons éthiques : nous avons eu le cas d’un éleveur qui a cessé son activité car il est devenu vegan.
  • Particuliers se séparant de leurs animaux.
  • Animaux achetés par des particuliers pour la consommation et qui y renoncent car ils s’y sont attachés.
  • Cas de maltraitance

Des nouvelles de votre filleul.e