Arrivée du cochon : familiarisation & premiers apprentissages

Gagner la confiance d’un cochon n’est pas chose facile et un mauvais geste ou une parole un peu forte peut tout remettre en question. Le cochon a une mémoire phénoménale et ses premières impressions sont déterminantes pour le futur. C’est pour cette raison qu’il est très important de tout faire pour que les premiers jours dans son nouvel environnement se passent le mieux possible.

Rosalie, bébé, dans sa pièce

Vous trouverez dans cette page des conseils concernant :

Si vous adoptez un bébé, vous allez le retirer de sa fratrie et d’un environnement connu, lui faire faire faire un voyage en voiture (son premier en général) et le mettre dans un endroit qu’il ne connait pas. Il y a donc toutes les chances pour qu’il soit apeuré, stressé à son arrivée chez vous, ne pensant qu’à vous fuir au risque de se blesser ; il peut aussi rester prostré dans un coin de la pièce, tête contre le mur, s’il n’avait jamais été manipulé auparavant.

La clé de la réussite d’une adaptation facile et rapide c’est de confiner votre cochon dans une petite pièce pendant les premiers temps afin qu’il y apprenne les bases de l’éducation. La petite taille de la pièce le rassurera et vous aidera beaucoup à le rendre sociable et propre. Vous pourrez ensuite lui laisser accès au reste de la maison.

Son premier transport

Prévoir une caisse de transport pour le voyage. La caisse de transport est le moyen le plus sûr de transporter les cochons. Le fait d’avoir un toit au-dessus de la tête les rassure.

Evidemment, choisir la caisse en fonction de la taille de votre animal. Il faut qu’il puisse se tenir debout, se retourner sans être coincé.

Evidemment, choisir la caisse en fonction de la taille de votre animal. Il faut qu’il puisse se tenir debout, se retourner sans être coincé.
N’oubliez pas de tapisser la caisse de tissus, couvertures, afin que votre cochon puisse s’y cacher mais surtout de rendre le fond de la caisse non glissant en utilisant un tapis de baignoire.

Vous pouvez aussi déposer de la nourriture à l’intérieur.

Pour commencer : ouvrir la caisse en deux, laisser la personne qui vous donne le cochon le prendre et le poser dans la caisse. En aucun cas ne maintenir le cochon dans la caisse ou le forcer à y rentrer. Laisser faire la personne qui vous donne le cochon : ainsi votre cochon n’aura pas dans un coin de sa tête que VOUS l’avez forcé à rentrer là-dedans.

Très souvent la personne vous donnant le bébé cochon voudra vous le mettre dans les bras afin de faire les présentations : ce n’est pas une bonne idée, pour les mêmes raisons.

Bien caler la caisse dans la voiture et rouler tranquille, tout en lui parlant durant le trajet.

A l’arrivée, déposez la caisse dans un coin de la pièce que vous avez préparée à l’avance,  avec ses gamelles d’eau et de nourriture, et son bac à litière placé dans le coin opposé. Il est très important que le sol de cette pièce ne soit pas glissant.

La pièce de Rose est aménagée avec dans un coin sa gamelle d’eau et à l’opposé sa caisse à litière.
La pièce de Rose est aménagée avec dans un coin sa gamelle d’eau et à l’opposé sa caisse à litière.

Ouvrez la caisse de transport et retirez la grille, et laissez votre cochon seul se remettre de ses émotions (une à deux heures).

Zorro est ravi d’avoir des couvertures dans sa caisse de transport car il peut s’y cacher et le sol ne glisse pas, il s’y sent totalement en sécurité !

Prise de contact et familiarisation

Prise de contact :
Apprentissage de son nom et des mots clé (“c’est bien”, “bonbon”) et de l’instruction “Viens là”.  (relire les pages bases de l’éducation et méthode d’apprentissage si besoin).

Evidemment toute votre famille et particulièrement vos enfants auront envie de saluer le nouvel arrivant mais si vous voulez gagner la confiance de votre animal au plus vite, il serait bon qu’il ne voit qu’une seule personne pendant quelques temps. Et surtout laissez-le à l’abri de vos autres animaux pendant toute la phase d’adaptation.

Rentrez dans la pièce et asseyez-vous par terre à un mètre de la caisse (assis, nous sommes moins impressionnants). Sollicitez votre cochon en l’attirant dehors grâce à un morceau de nourriture. Prononcez son nom suivi de votre instruction “viens là” et tendez le bras au maximum avec la friandise au bout des doigts. Selon la nature de votre cochon, de son degré de socialisation, il va mettre quelques minutes à sortir de sa caisse ou quelques heures. EN TOUS CAS, NE LE FORCEZ PAS A SORTIR. Vous ne feriez que le braquer contre vous. Certains cochons peuvent rester deux jours complets, la tête tournée au fond de sa caisse sans sortir. Et ne rien manger pendant tout ce temps là.

Ne restez pas des heures à essayer de faire sortir votre cochon de sa caisse. Il vaut mieux le laisser tranquille et revenir plusieurs fois quelques minutes à chaque fois.

Au bout d’un temps, donc, votre cochon va finir par sortir de sa caisse pour prendre sa friandise. N’oubliez pas de le féliciter beaucoup (“c’est bien”) lorsqu’il vient vers vous et de prononcer le mot “bonbon” au moment où vous lui donnez sa friandise.

Répétez son nom à chaque fois que vous adressez à lui. Utilisez votre voix pour le motiver et lui faire sentir qu’il est en sécurité.

Continuez vos séances d’apprivoisement jusqu’à temps que votre cochon ne cherche plus à vous fuir.

Bientôt votre bébé cochon réclamera les gratouilles

Il vous montera sur les genoux pour venir prendre les friandises que vous avez déposées sur vos cuisses. Profitez en pour commencer les gratouilles, pas directement sur la tête mais sur le coté afin de ne pas faire de gestes lui faisant penser à un prédateur (seuls les prédateurs les approche par le dessus, dans la nature). Si votre cochon crie et recule, rappelez-le gentiment avec de la nourriture.

N’oubliez pas que le cochon a un comportement de proie dans la nature, il est donc sensible aux déplacements d’air au-dessus de sa tête et c’est pour cette raison qu’il ne faut pas placer son bras ou sa main au-dessus de lui pour venir le toucher mais plutôt l’atteindre par le coté.

Ne jamais aller vers votre animal mais le laisser venir vers vous. Aller vers lui ne fera que l’effrayer. Alors que si vous l’attirez avec de la nourriture et que c’est lui qui vient, il sera en confiance et sa confiance sera récompensé par une friandise : la prochaine fois que vous l’appellerez, il aura toutes les raisons de venir en courant !

Avec de la patience et des friandises, Youyoute a vite répondu à son nom

SURTOUT, NE LE PRENEZ JAMAIS PAR SURPRISE !
Dans les premiers temps, récompensez-le par une friandise à chaque fois qu’il répond à son nom et à ‘viens là”. Ne l’appelez jamais pour lui faire faire quelque chose qu’il n’aime pas afin qu’il n’hésite pas à venir au prochain appel.

Récompensez votre cochon à chaque rappel dans les premier temps.
Récompensez votre cochon à chaque rappel dans les premier temps.
Récompensez votre cochon à chaque rappel dans les premier temps.

Bientôt votre cochon ne vous quittera plus d’une semelle. Vous suivre partout où vous irez est sa façon de vous montrer son affection et sa confiance.

C’est seulement à partir de ce moment là que vous pourrez lui présenter les autres pièces de la maison.

Youyoute, calinée et bisoutée…

La propreté

Un cochon bébé ne pourra pas se retenir longtemps et c’est pour cela qu’un bac à litière est conseillé dans les premiers temps, même si vous comptez lui apprendre à faire dehors.

Le bac à litière devra être assez grand pour que votre animal puisse se retourner dedans, et doit avoir des bords bas pour qu’il puisse y rentrer et en sortir facilement (les bacs à chat ne conviennent pas, les bords sont trop hauts pour un bébé cochon). Un sous bac à fleurs rond de grande taille fait une très bonne caisse à litière.

Un bac à litière adapté aux petites pattes des bébés

La litière :
Les copeaux de pins semblent être la litière idéale pour les cochons. Elle est naturelle, non toxique, et mieux que tout incite les cochons à faire leurs besoins. Il semble que l’odeur du pin les attire. La litière minérale pour chat est déconseillée car les petites particules de litière peuvent être ingérées ou pire : inhalées.  Si vous n’avez pas d’autre choix, utilisez une litière contenant de gros grains de litière (comme des petits gravillons) pour réduire les risques d’inhalation.

D’autres personnes utilisent des journaux ou des gros copeaux de bois.
La litière doit être sans odeur sinon votre cochon risque de ne pas vouloir y faire ses besoins.

Le choix de l’endroit où vous mettrez le bac à litière est crucial. Pour information : les cochons aiment faire dans les coins. Le bac devra être situé dans la pièce où le cochon sera confiné, mais vous devez penser que votre cochon devra pourvoir avoir accès à cette litière facilement depuis toutes les pièces de la maison dans le futur. Or vous ne devez jamais changer le bac à litière de place. Le cochon a pour habitude de retourner faire au même endroit tout le temps. Si vous déplacez le bac d’endroit, vous allez apprendre à votre cochon que c’est ok de faire un peu partout dans la maison.

Surveillez votre cochon. Aux premiers signes d’affaissement du train arrière, dites “non” d’une voix grave et autoritaire, mais sans crier, et placez votre cochon dans sa caisse. Vous n’y arriverez peut être pas les premières fois car il aura très peur de vous et vous ne pourrez pas l’approcher pour le déplacer. Ce n’est pas grave. Ramassez le premier pipi avec un sopalin que vous placerez dans la litière afin d’imprégner la caisse de son odeur. Laissez le sopalin dans la litière. La prochaine fois, attiré par cette odeur, il ira faire de lui-même à l’endroit indiqué. Il est très important de vraiment bien nettoyer le ou les endroits où il se serait oublié afin qu’il n’y ait pas d’odeur de pipi autre part que dans son bac à litière. L’odorat des cochons est incroyablement développé. Si vous avez juste nettoyé et passé un coup de “bombe” ca ne suffit pas : il faut non seulement nettoyer, mais en plus détruire l’odeur en profondeur – pas seulement la recouvrir d’une autre odeur. Attention à ne pas utiliser de produit chloré ou senteur pin pour nettoyer ces endroits, car ces odeurs donnent aux cochons envie de faire.
Lorsqu’il fait dans sa litière, félicitez-le avec une voix enthousiaste en prononçant un seul même mot comme “pipi” ou “toilette” ou ce que vous voulez. Répétez ce même mot à chaque fois qu’il fait dans sa caisse. Bientôt, il fera sur commande lorsque vous prononcerez ce mot.

La clé de la propreté est la surveillance. Vous ne devriez pas rencontrer de problème lorsque votre cochon est confiné dans sa pièce. Les fuites éventuelles peuvent survenir dès lors que votre cochon à accès au reste de la maison. Vous ne devrez jamais lui laisser accès au reste de la maison sans le surveiller. Car il pourrait être tenté de faire ses besoins dans un coin de la pièce dans laquelle il se trouve plutôt que de se déplacer jusqu’à sa caisse. Si vous le voyez s’affaisser pour faire, même procédé : dites “Non” d’une voix grave et autoritaire mais sans crier et placez votre cochon dans son bac. Une fois dedans, félicitez-le avec une voix enthousiaste en prononçant un seul même mot comme “pipi” ou “toilette”.

Règles Principales :
NE JAMAIS CHANGER LA LITIERE DE PLACE. Le cochon a pour habitude de retourner faire au même endroit tout le temps. Si vous déplacez son bac, vous apprendrez à votre cochon que c’est ok de faire un peu partout dans la maison.

NE PAS NETTOYER VOS SOLS AVEC DES PRODUITS CHLORES OU PARFUMES AU PIN car ces odeurs motivent les cochons à faire leurs besoins.

NE PAS NETTOYER LA CAISSE AVEC UN PRODUIT PARFUME. L’odeur pourrait déranger votre animal qui risquerait d’aller faire ailleurs. Même chose avec les litières : ne pas utiliser de litières parfumées.

ENLEVER LES MATIERES FECALES ET LA LITIERE SOUILLEE PAR LES URINES REGULIEREMENT. Si le bac est trop sale votre cochon pourrait décider d’aller faire ailleurs. Cependant, ne nettoyez pas les premiers pipis du bac durant les premiers jours d’arrivée de votre cochon chez vous, afin qu’il comprenne que c’est là qu’il doit faire.

CA NE SERT A RIEN DE LE GRONDER SI VOUS NE LE PRENEZ PAS SUR LE FAIT ! Vous allez juste perturber un peu plus votre animal si vous le grondez après coup.

NE JAMAIS LE RÉCOMPENSER PAR DE LA NOURRITURE lorsqu’il fait dans sa caisse car cela risquerait de produire l’effet inverse. Voulant de la nourriture, il irait dans son bac à litière et ferait semblant de faire juste pour avoir une friandise.

A la découverte du reste de la maison

Votre cochon est chez vous depuis quelques jours, il n’est pas encore sorti de sa pièce d’arrivée. Il a pris ses aises avec vous, est propre dans sa pièce, a rencontré les autres membres de votre famille, et vous suit dès qu’il en a l’occasion. Il est temps d’ouvrir la porte de la pièce et voir s’il se sent prêt à partir à l’exploration de votre maison. S’il ne vous suit pas dans les autres pièces ne le forcez pas : il finira par venir de lui-même. En tout cas, lorsqu’il sortira, soyez prêt à le surveiller à chaque seconde, afin de lui montrer tout de suite ce qui est autorisé et ce qui est interdit – et surtout pour ne pas le laisser faire ses besoins dans un coin.

bébé Tirelire à la découverte de la maison

La sortie dans le jardin ne devra se faire que lorsque votre cochon répond bien aux rappels. Si vous avez un enclos dans votre jardin, je vous conseillerai de commencer dedans au début. Si vous allez trop vite, cela peut faire régresser la socialisation. En effet, il faut absolument éviter que votre cochon panique dans votre jardin car la dernière chose que vous devez faire c’est lui courir après et « sauter » dessus pour le rattraper !

Quelques jours après les premières sorties en enclos, découverte du reste du jardin car Dédé répond parfaitement au rappel

Apprentissage du bien et du mal

Il est très important que votre cochon apprenne dès le départ les règles de vie de votre maison. Il est primordial que vous lui donniez des réponses claires. Ne jamais céder sur quoi que ce soit même une fois. Il faut qu’il sache qu’à chaque bêtise, un “non” ferme et autoritaire viendra corriger le tir. De plus, vous devez être constant. Si monter sur le canapé est quelque chose que vous interdisez, il faudra l’en empêcher à chaque fois et pas le laisser faire un soir parce que vous êtes fatigué.

Le mot “non” devra être respecté du cochon. Ce mot lui fera comprendre, quoi qu’il fasse, que ce n’est pas autorisé. Mais on doit bien garder en tête que l’on ne punit pas le cochon : on lui indique juste l’interdit, sinon il se mettra en colère et perdra de vue la raison de la punition. Il vaut mieux détourner de façon positive sa bêtise. Il attaque un autre animal : ne criez pas, appelez-le tout simplement. Il vient, félicitez-le et récompensez-le. Le cochon associe la récompense à l’obéissance au rappel, pas à la sottise qui a justifié le rappel.

En cas de problèmes plus importants où le « non » ne suffit pas, isolez votre cochon dans sa pièce quelques minutes.

Vous pouvez également le pousser sur le coté assez brusquement au niveau de l’épaule ou du poitrail : c’est ce que ferait sa mère. C’est un geste de domination. Si vous utilisez ce truc, ne dites rien à votre cochon lorsque vous le poussez. Ignorez-le mais poussez-le (avec votre pied).

Geste à utiliser en dernier recours. Ce n’est pas un coup de pied. Posez le pied sur l’épaule et poussez pour déséquilibrer l’animal. A ne pas faire si le sol est dur ou glissant.