Apprendre le quotidien

Lorsque votre cochon est à l’aise avec vous, que vous avez passez avec succès toutes les phases d’apprivoisements décrites dans la page “son arrivée chez vous“, que votre cochon n’a plus peur dans sa pièce, qu’il est à l’aise, vient de lui-même vous faire des câlins et vous suit partout où vous allez en remuant de la queue très vite (signe du cochon heureux), et qu’il répond bien à son nom il est temps de passer aux apprentissages de la vie de tous les jours…

En effet, aucune des règles de vie de votre maison n’est innée pour lui, tous les gestes de la vie quotidienne devront lui être appris !


Les différents apprentissages :

Le harnais et la laisse

L’apprentissage du harnais et de la laisse peut tout simplement sauver la vie de votre animal en cas d’urgence vétérinaire. Pouvoir l’emmener facilement à la clinique est primordial. 

C’est l’outil indispensable pour pouvoir faire découvrir le monde extérieur à votre animal. Mais ce n’est pas aussi facile d’apprendre le harnais et la laisse à un cochon qu’à un chien. Le cochon est dans la nature une proie qui déteste être restreint dans ses mouvements ou se sentir coincé, poussé, tiré ou obligé d’aller quelque part.

La laisse permet d’emmener vos cochons n’importe où ! Ici à la plage… mais aussi chez le véto en cas d’urgence !

Le Harnais

Un harnais pour chien n’est souvent pas très adapté à la morphologie des cochons nains car il est en général constitué de deux boucles dont une boucle fermée autour du cou (pas pratique du tout !) et une autre qui se clipse autour du corps, juste derrière les antérieurs). Ces deux boucles sont liées entre elles par deux liens : un lien qui passe entre les deux pattes avant et un autre qui se situe le long de la colonne vertébrale. Le hic, c’est que la boucle du corps coulisse dans le lien qui passe entre les pattes. Ce qui fait qu’une fois que vous avez réussi à passer la tête de votre animal dans la boucle de la tête, il va falloir passer une des jambes par-dessus la boucle du corps ! Il est donc plus simple de couper le lien passant entre les deux antérieurs.

Aux US, ils ont des harnais spécialement conçus pour les cochons qui n’ont pas la même morphologie que les chiens !

il y a deux lanières qui se rejoignent au niveau du dos : une qui passe autour du cou et une autre autour du ventre. il n’y a pas de lien qui les relie entre les deux pattes avant contrairement aux harnais pour chien. et surtout il y a une boucle de fermeture sur chaque lanière.

Se procurer un harnais spécial cochon nain
Vous en trouverez dans notre « Boutique GroinGroin » Prix de 30 à 40 € selon la taille. L’argent des ventes sert à sponsoriser le refuge, les sauvetages et les placements de cochons abandonnés !

Comme tout nouvel objet présenté à votre cochon, il va en avoir peur au début. Il s’agit donc de désensibiliser le cochon au harnais. Rien de plus facile : posez le harnais à terre et versez le repas de votre cochon dessus, il va vite comprendre que le harnais n’est pas dangereux !
Vous pouvez également le laisser dans son panier ou dans sa niche afin qu’il s’y habitue.Mettre le harnais :

Ce ne sera pas une partie de plaisir au début et votre cochon râlera toujours un peu lorsque vous lui mettrez même au bout de la 100ème fois. Ce qui importe c’est de transformer cette expérience peu plaisante pour le cochon en une expérience positive au cours de laquelle il sait qu’il aura une récompense finale.

Tout d’abord vous aurez préalablement pris les dimensions du tour de son cou et de son corps (juste derrière les pattes avant) à l’aide d’une ficelle afin de régler la taille du harnais. C’est déjà assez difficile à mettre pour qu’en plus vous deviez régler le harnais SUR l’animal. Ca ne ferait que le traumatiser un peu plus. Veillez à ce que le réglage soit un peu lâche au début pour limiter la pression sur le corps de votre animal.

Asseyez-vous par terre, posez le harnais par terre, placez plein de friandises au milieu de la boucle de tête du harnais. De cette façon votre animal sera bien placé afin que vous n’ayez qu’à relever le harnais pour le faire glisser sur la tête de votre animal.

Mise en place du harnais

Si vous utilisez un harnais pour chien, vous aurez préalablement coupé le lien qui doit normalement passer entre les deux antérieurs. Une fois la boucle de tête passée, assurez-vous qu’il y a encore assez de nourriture pour occuper votre cochon et, gentiment fermez la boucle du corps. Une fois que le harnais est en place, félicitez votre animal et laissez-le porter le harnais quelques minutes. Il peut crier au début, faire des sauts de moutons mais ne cédez pas tout de suite. Donnez-lui des friandises. Puis enlevez le harnais en l’occupant à manger  (comme vous avez fait pour lui mettre)
Recommencez cette opération plusieurs fois par jour et tous les jours jusqu’à ce que votre animal s’habitue. Porter le harnais deviendra vite naturel, mais il risque d’être toujours difficile de le mettre et de l’enlever. Patience et gentillesse sont vos seules armes.

NE JAMAIS LAISSER LE HARNAIS SUR VOTRE ANIMAL SI CELUI-CI N’EST PAS SURVEILLE. En effet, s’il se coince dans quelque chose il va paniquer et, dans les cas extrêmes, il peut mourir d’une crise de stress.

NE PAS LAISSER LE HARNAIS AU CONTACT DU COCHON PLUS DE QUELQUES HEURES PAR JOUR pour éviter frottement et blessure de la peau sensible du cochon.

NE JAMAIS ATTACHER UN COCHON A QUOI QUE CE SOIT (comme on le ferait avec un chien) pour les mêmes raisons.

NE JAMAIS SOULEVER LE COCHON PAR LE HARNAIS.
Harnais :
– Un harnais pour chien n’est pas très adapté.
– Un licol pour cheval dont on enlèvera la petite partie reliant les deux grandes boucles principales est un bon substitut.
– Vous pouvez faire faire votre propre harnais par un cordonnier sachant que le principe est d’avoir deux boucles (une pour le cou et une autre pour le corps) liées en un point unique situé entre les épaules sur la ligne du dos.
– Vous pouvez acheter un harnais spécial cochon nain dans notre boutique en ligne.

La Laisse :

Le harnais est toujours délicat à mettre mais une fois que votre animal l’a accepté et qu’ il se comporte normalement, il est alors temps de commencer l’apprentissage de la laisse.

Placez-vous dans une petite pièce sans obstacle. Attachez la laisse. (Vous pouvez disposer des friandises sur le sol, et pendant qu’il mange, attachez la laisse). Laisser faire votre animal. Il se peut qu’il parte en courant et en tournoyant, suivez-le en le laissant faire et surtout sans jamais tirer sur la laisse ou créer de tension sur la laisse. C’est primordial pour qu’il prenne confiance.

Apprentissage de la laisse à faire dans une toute petite pièce pour que jamais la laisse ne se tende si votre cochon cherche à fuir !

Le choix d’une pièce de petite taille est conseillé : si le cochon court, un des quatre murs l’arrêtera avant que vous ne soyez obligé de tirer sur la laisse – vous ne pourrez pas courir aussi vite que lui. Parlez à votre cochon, rassurez-le et ne faites pas durer ces séances longtemps (pas plus de quelques minutes au début). Laissez vous guider par votre cochon dans un premier temps sans lui imposer de direction.

Une fois que votre animal se comporte normalement dans sa pièce en vous guidant, vous pouvez alors commencer à l’appeler gentiment ” cochonou, viens-là” et lorsqu’il vient vers vous dites “c’est bien” et récompensez-le par une friandise. N’oubliez pas que si votre cochon vous suit partout lorsqu’il n’est pas attaché, ça sera pareil une fois que la laisse sera clipsée. Déplacez-vous dans la pièce en lui demandant de vous suivre et en le félicitant tout le long et sans jamais tirer sur la laisse. Si jamais il tente de fuir dans le sens inverse ou en reculant, accompagnez-le dans les premiers temps. Un cochon peut toujours se libérer de son harnais s’il le souhaite vraiment même si celui-ci est très serré (à ne jamais faire). La dernière chose que vous voulez apprendre à votre cochon c’est qu’en tirant sur sa laisse en reculant il peut se libérer. S’il tente de reculer, accompagnez-le et rappelez-le par un viens-là, ET RECOMPENSEZ-LE lorsqu’il revient vers vous.

Il se peut que vous ayez à utiliser la laisse pour l’empêcher de partir quelque part, ne tirez alors pas de façon constante. Tirez et relâchez tout de suite EN L’APPELANT. Ce n’est pas le mouvement de la laisse qui doit le refaire venir vers vous mais votre rappel verbal. C’est très important, car dans la rue, s’il a peur de quelque chose, il paniquera encore plus si vous tirez sur la laisse pour le faire revenir. Si, par contre, il sait qu’il aura une récompense s’il répond au rappel verbal, il reviendra vers vous plus facilement.

Quand vous pouvez promener votre cochon dans sa pièce sans problème, il est temps de passer au reste de la maison, ou à l’enclos dehors. Augmentez son espace progressivement.

Si votre cochon ne veut pas vous suivre ou se défend, c’est que vous allez trop vite : reprenez alors tout depuis le début.

Récompensez souvent votre cochon durant les premières balades
Récompensez souvent votre cochon durant les premières balades

Il vaut mieux faire de courtes séances répétées qu’une seule longue. Le cochon n’a pas la capacité de se concentrer longtemps.
Pour vos premières balades, prenez soin de choisir un itinéraire court et calme de préférence.

Donnez-lui des friandises pendant votre sortie.

Et de manière générale il est pratique de toujours avoir des grains de maïs au fond d’une poche.

Escaliers et rampes d’accès

Les cochons ont le vertige et ne sont pas très habiles. De ce fait, monter et descendre les escaliers n’est pas quelque chose d’inné chez eux. Ca n’est pas non plus recommandé pour leurs articulations et il vaut mieux les éviter le plus possible.

Les escaliers

Commencez par poser une friandise sur une marche seulement et incitez votre cochon à monter vous rejoindre. Lorsqu’il vient, récompensez-le (friandise + mot “bonbon”) après l’avoir félicité “c’est bien”. Laissez-le redescendre la marche qu’il vient de monter.  Recommencez l’opération sur plusieurs marches, progressivement, et bientôt vous ne lui donnerez sa friandise que lorsque plusieurs marches seront franchies. Puis lorsque l’escalier est entièrement gravi. Si votre cochon fait un blocage c’est que vous allez trop vite. Recommencez alors à zéro.

Avec de la patience et de la nourriture on peut tout apprendre à un cochon !

Plus les cochons grandissent, plus il leur est difficile de monter ou descendre un escalier. Un bébé cochon aura plus de facilité du fait de sa petite taille (et de sa faible longueur). Lorsqu’il atteint sa taille adulte, il lui est impossible de franchir des marches étroites car il ne peut pas plier le dos facilement. Faites attention à ce qu’il ne rate pas une marche car il pourrait facilement se casser une patte !

Monter et surtout descendre des escaliers doit rester exceptionnel car cela abîme considérablement leurs articulations (du fait de leur poids imposant par rapport à leurs petites pattes).

Si vous avez des escaliers, mêmes quelques marches seulement, il est conseillé de construire une rampe pour éviter à vos cochons de monter et descendre ces marches tous les jours car cela est vraiment très mauvais pour leurs articulations. (C’est aussi pour cette même raison qu’il est déconseillé de laisser vos animaux monter sur les fauteuils et canapés)

Rampes d’accès

Les cochons adultes sont lourds et les porter n’est pas toujours possible. ll vaut mieux leur apprendre à marcher sur une planche – pour pouvoir les faire monter dans la voiture par exemple. Choisissez une planche non glissante et assez large pour que le cochon ne tombe pas en cas de faux pas, et assez longue pour que l’angle ne soit pas trop prononcé entre le sol et la planche.

Commencez par poser la planche au sol. Dites “planche” et incitez-le à marcher sur la planche de part en part, en commençant par le guider avec une friandise dans la main. Récompensez-le (en lui donnant la friandise) uniquement si il a parcouru entièrement la planche d’une extrémité à l’autre.

Apprentissage de la rampe d’accès. Inclinez la progressivement pour rassurer votre cochon.

Bientôt, vous n’aurez plus à guider votre cochon : il marchera sur sa planche tout seul au mot “planche”.

Puis placez la planche sur une marche pour obtenir une faible inclinaison, et demander à votre cochon de marcher dessus. Récompensez-le. Puis progressivement, augmentez l’angle.

TRUC : lors de la réalisation de cet exercice, utilisez le harnais et la laisse car, en cas de chute, vous pourrez l’amortir. Evidemment une chute ou un dérapage risque de remettre en cause l’envie du cochon de remonter sur la planche. Si c’est le cas, recommencez de zéro (planche à terre).

Apprentissage de la rampe d’accès. Inclinez la progressivement pour rassurer votre cochon.
Rampe d’accès construite par-dessus les escaliers et barrière en bois installée au dessus de la bordure en béton pour que les cochons ne sautent pas la bordure mais fassent le tour et préservent ainsi leurs articulations.

Transport en voiture

L’apprentissage de la voiture peut tout simplement sauver la vie de votre animal en cas d’urgence vétérinaire. Pouvoir l’emmener facilement à la clinique est primordial. 

Utilisez de préférence une caisse de transport. Cela rassure votre animal, et c’est la seule façon de le faire voyager sans risque. S’il panique pour une raison ou pour une autre, il peut se retrouver sur vos genoux en moins de deux secondes, et provoquer un accident.

La caisse devra être remplie de tissus et/ou de couvertures et son fond recouvert d’un tapis antidérapant afin que votre animal ne glisse pas et puisse s’y nicher.

Petite voiture pour bébés cochons
Grande voiture pour cochons adultes

Il arrive souvent que le cochon s’oublie dans les premiers temps à cause du stress du voyage. La solution est d’utiliser des alèses et de les changer dès qu’il y a accident. Afin qu’il ne confonde pas sa caisse avec son bac à litière, sa caisse doit toujours rester propre et sans odeur. Donnez-lui des choses à grignoter : les cochons n’aiment pas faire leurs besoins là où il y a eu de la nourriture.) Habituez votre cochon en lui faisant faire de petits trajets quotidiens de 5 à 10 minutes.

Utilisez une rampe d’accès pour faire grimper et descendre votre animal de la voiture (afin qu’il ne se blesse pas en montant ou descendant). Ne jamais leur apprendre à sauter.

Monter et descendre d’une voiture, étape par étape, n’oubliez pas les friandises !
Monter et descendre d’une voiture, étape par étape, n’oubliez pas les friandises !
Monter et descendre d’une voiture, étape par étape, n’oubliez pas les friandises !
Monter et descendre d’une voiture, étape par étape, n’oubliez pas les friandises !
Monter et descendre d’une voiture, étape par étape, n’oubliez pas les friandises !
Monter et descendre d’une voiture, étape par étape, n’oubliez pas les friandises !
Monter et descendre d’une voiture, étape par étape, n’oubliez pas les friandises !
Fixer la rampe d’accès au plancher de la voiture pour éviter une chute de la planche et du cochon lors d’une montée ou d’une descente.
Charnières solides pour soutenir en milieu de rampe un cochon de plus de 60 Kg

Ne le forcez pas à rentrer dans la voiture ou dans sa caisse mais disposez plutôt des friandises pour le faire rentrer gentiment de lui-même à l’intérieur du véhicule.

Conduisez souplement et parlez-lui durant le transport !

Et attention à l’arrivée si vous ouvrez le coffre ou la caisse de transport faites bien attention à ce qu’il ne saute pas et ne se blesse pas !

Le bain

Comme pour tout apprentissage, il va falloir transformer la séance du bain en une expérience positive pour votre animal. Tout d’abord, placez un tapis anti-dérapant au fond de votre baignoire, évier ou bac à douche. Disposez des grains de raisins, des concombres ou autres friandises, et laissez votre animal les trouver. Ne pas mettre d’eau tant que votre animal ne se sent pas à l’aise dans votre baignoire, évier ou bac à douche. Faire attention à chaque seconde qu’il n’essaie pas de sauter en dehors. Les cochons peuvent être très vifs, vous surprendre, et se mettre en danger.

Plus grands, il est plus simple des les laver dehors ! Ici Chloé qui apprécie cette petite douche.
Plus grands, il est plus simple des les laver dehors ! Ici Chloé qui apprécie cette petite douche.
Plus grands, il est plus simple des les laver dehors ! Ici Chloé qui apprécie cette petite douche.

Recommencez le même exercice avec un peu d’eau au fond du bac à douche. Puis augmentez le niveau de l’eau à chaque séance. Vous verrez que votre cochon plongera son groin dans l’eau afin d’attraper les friandises. Si votre animal a peur c’est que vous allez trop vite, recommencez alors du début.

Apprenez-lui à ne pas avoir peur du bruit de l’eau en lui donnant une friandise lorsque vous ouvrez le robinet. Il va vite associer le bruit de l’eau à la nourriture.

Ne lavez pas votre cochon au savon trop souvent. Ils ont tendance à avoir la peau sèche et le savon n’arrange rien. Par contre, vous pouvez, si besoin, rincer son groin à l’eau claire tous les jours. Evidemment, ne laissez pas votre cochon boire l’eau du bain une fois qu’il y a eu du savon dedans.

Ne lavez pas les pieds de votre cochon tous les jours, même à l’eau claire car cela abîme la qualité de leur corne et peut favoriser les fissures (seimes) des onglons qui sont très longues à soigner et qui sont sources d’infections et d’abcès ! Utilisez un chiffon ou une brosse à la place !

Porter un cochon

Prendre un cochon dans ses bras n’est pas chose facile. En tant que proie à l’état naturel, il est conditionné pour ne pas se laisser faire. Avec beaucoup de patience et de répétitions, vous finirez par y arriver mais c’est vraiment loin d’être ce que votre animal préfère ! Mais il est indispensable de pouvoir le porter en cas d’urgence.

L’apprentissage du “porter” peut tout simplement sauver la vie de votre animal en cas d’urgence vétérinaire. Pouvoir l’emmener facilement à la clinique est primordial. 

La meilleure façon de faire est de passer une main au niveau du poitrail de votre animal et l’autre sous ses fesses, les pattes pendantes dans le vide. Ne jamais le soulever en pressant sur son ventre ou ses côtes. Amenez-le contre vous, cela le rassurera.

Une main sous les fesses, une autre sous le poitrail, collez l’animal contre vous le plus rapidement possible, ca le rassurera !… Ici Marge, 50 Kg
Une main sous les fesses, une autre sous le poitrail, collez l’animal contre vous le plus rapidement possible, ca le rassurera !… Ici Marge, 50 Kg
Même technique mais à deux. On peut alors soulever sans risque des cochons pesant jusqu’à 80 – 100 kg…

Pour apprendre à votre cochon à se laisser faire, asseyez-vous sur le sol (les cochons ont le vertige alors c’est plus simple de le faire d’une position assise).

Harry profitant pleinement des bras de sa « Maman »…

Lors d’un de ses câlins, prenez-le gentiment et soulevez-le un peu, en le prenant comme décrit ci-dessus et en le gardant contre vous (très important). Attention, il va crier, hurler et se débattre; Surtout ne le reposez pas par terre. Lorsqu’il se débat, ne le pressez pas comme un citron, essayez de le maintenir dans vos bras en utilisant le moins de pression possible. Nourrissez-le, parlez-lui et lorsqu’il se sera calmé et aura cessé ses hurlements, reposez-le en le félicitant encore. ATTENTION, votre cochon pourra avoir l’air de se relâcher et d’être calme mais sauter de vos bras d’un coup. Soyez sur vos gardes, les cochons peuvent être très vifs.

Recommencez l’opération plusieurs fois par jour. Il faut se débrouiller pour que votre cochon retienne le coté positif (la nourriture) d’être pris dans les bras.

Si vraiment votre cochon panique, (cris, débats, essais de fuite sont des attitudes normales au début et ce même pendant 30 secondes ou une minute) s’il hurle en se campant et devient rouge de panique alors reposez-le.  Vous allez trop vite, vous devrez attendre quelques temps qu’il vous fasse plus confiance avant de recommencer.

Le manteau

Le cochon vivant en maison sera confronté à des différences de température importantes entre dedans et dehors. Vous serez donc certainement amené à lui faire porter un manteau lors de ses sorties extérieures.

Attention à la pluie !!! Un manteau mouillé est pire que pas de manteau du tout.

Rosalie, adulte, portant un manteau « spécial cochon nain »

Petit, une manche de pull dans laquelle vous ferez des trous pour les pattes de devant fera l’affaire. Attention les cochons sont des Houdini en puissance et s’ils le veulent vraiment ils se déferont de n’importe quel manteau en trente secondes. Votre manteau devra pouvoir se déclipser facilement car si jamais votre cochon se coince avec il peut paniquer, et dans les cas extrêmes en mourir. Ne jamais laisser un cochon avec un harnais ou un manteau sans surveillance. Des boutons pressions permettent que l’ouverture soit facilitée.

Vous pouvez acheter un manteau à chien et, avec quelques retouches, l’adapter à la morphologie de votre cochon. En général un élastique pour maintenir le manteau au niveau du cou est nécessaire (sans l’étrangler, bien évidement). Les manteaux à chien ont en général une sous-ventrière et un rabat qui passe entre les deux antérieurs pour se rattacher au niveau du poitrail. Supprimez ce rabat en gardant la sous-ventrière car le cochon aura tendance à se prendre les pattes dedans lorsqu’il s’agenouille.

Manteau fait sur mesure

Pour lui mettre le manteau, utilisez de la nourriture. Pendant que votre cochon mange, mettez-lui son manteau. Il va s’y faire petit à petit. Allez-y doucement et progressivement. Mettez-lui son manteau tous les jours afin qu’il apprenne plus vite à se laisser faire. Vous allez être confronté aux mêmes problèmes que pour la pose du harnais. Reportez-vous au chapitre LAISSE ET HARNAIS. Fermez d’abord le rabat du poitrail ou du cou avant de fermer la sous ventrière.

Mise en place du manteau, attachez les lanières en vous plaçant par « en dessous
afin de ne pas faire peur à votre cochon qui déteste tout mouvement au dessus de leur dos…





Au début, laissez-lui le manteau quelques minutes seulement. Puis progressivement vous pourrez augmenter la durée.