Prévention

Soigner un cochon nain n’est jamais simple : les cochons cachent leurs symptômes le plus longtemps possible et ne montrent aucun signe avant qu’il soit trop tard. Au moindre changement d’habitudes ou attitudes, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Tout ce que vous pourrez faire en terme de prévention sera donc primordial. Voici la liste des sujets traités dans cette page :

Vétérinaire et moyen de transport pour partir en urgence

Nous résumons ici le chapitre complet sur les visites chez le vétérinaire à lire absolument !

Trouver un vétérinaire avant même d’en avoir besoin !

N’attendez pas que votre cochon tombe malade pour chercher un vétérinaire car ils sont peu nombreux à soigner les cochons. Ne présumez pas que le vétérinaire rural de votre région sera en capacité de le faire. Appelez toujours votre praticien pour vous assurer qu’en cas de problème il pourra vous aider.

Avoir un moyen de transport

Peu de vétérinaires se déplacent à domicile, et dès que le cas est grave il faudra de toute façon que le cochon soit vu à la clinique, où se trouve le matériel du vétérinaire.

Assurez-vous d’avoir un moyen de transport prêt en 5 minutes en cas d’urgence, ainsi qu’un plan pour charger en toute autonomie votre cochon dans la voiture. Un cochon ne montera pas tout seul, il vous faudra investir dans une cage de transport assez grande et solide : c’est indispensable, ou bien avoir l’accès 24h24 à un van ou camion pour chevaux.

Consultez notre chapitre “comment transporter un cochon” pour plus d’infos !

Stérilisation

Pour des raisons de comportements et de santé, il est impératif de faire castrer les mâles et de stériliser les femelles (risques moindres avant l’age de 6 mois).

Un cochon nain a déjà un caractère très affirmé par définition. Vous ne voulez pas qu’il soit en plus influencé par ses hormones qui renforcent le caractère !

Il est vivement recommandé de castrer les mâles cochons nains et de stériliser les femelles que les hormones transformeront en animaux irascibles et obsédés.
Certains d’entre vous vont peut être penser que cette position est exagérée mais jusqu’ici, toutes les personnes qui nous ont contacté et qui étaient contre la castration ou la stérilisation des cochons ont fini par les faire stériliser… ou les ont abandonnés…

Si vous n’êtes pas prêt à faire faire cette opération (par philosophie ou pour une question de coûts), alors réfléchissez à deux fois avant de prendre un cochon nain comme animal de compagnie : vous serez amené à le faire malgré vous dans les mois ou années à venir, et vous aurez en plus à faire face aux risques liés à une opération sur un animal de plus de six mois ;la note du vétérinaire sera de plus bien plus élevée que si vous l’aviez fait faire tranquillement avant l’âge de six mois.

Castration des mâles

Il n’est pas possible d’éduquer un mâle “entier” comme un animal de compagnie! Totalement obsédé, il sera obnubilé par monter tout ce qu’il peut trouver. Il essaiera de se sauver de tous les enclos que vous lui construirez et en prime dégagera une odeur nauséabonde (due à une glande située près des testicules). On conseille de castrer les cochons entre l’âge de deux et six mois (maximum si vous voulez éviter qu’ils prennent trop de caractère). Attention : les mâles sont sexuellement actifs à partir de l’âge de huit semaines !! (Souvenez-vous en si vous prenez un petit mâle et que vous avez déjà une femelle non stérilisée à la maison…)

Les mâles, contrairement aux femelles, ne développent pas de maladie s’ils restent entiers. Mais leur côté rebelle, destructeur et fugueur démultiplié par les hormones vous reviendra bien plus cher aux cours des années que le prix de la castration : clôtures détruites, portes défoncées, canapés, meubles ou murs abîmés…  De plus, excédé par les bêtises commises, vous pourriez être amené à vouloir abandonner votre animal, alors que s’il avait été castré dès le départ, rien de tout cela ne se serait produit et vous couleriez des jours heureux.

Stérilisation des femelles

Soigner et opérer votre femelle au bout de quelques années d’un cancer, d’un fibrome ou de kystes vous reviendra bien plus cher que le prix de la stérilisation. Sans parler évidement des douleurs liées à la maladie, du risque de perdre votre animal, et du sentiment de culpabilité que vous aurez sachant que vous auriez pu éviter tout cela par une stérilisation.

En effet, si vous ne les faites pas stériliser, elles finiront par développer tôt ou tard un problème de santé au niveau de l’appareil génital. Il n’y a pas d’exception. Le Dr Kristie MOZZACHIO, vétérinaire spécialisée cochons nains aux US, a opéré et/ou autopsié des milliers de cochons nains. Elle n’a jamais vu d’utérus normal sur des femelles intactes âgées de plus de cinq ans.

Il faut les faire stériliser avant l’âge de 6 mois, c’est très important car les risques opératoires sont moindres quand les animaux sont de petite taille. Aux US, les éleveurs castrent et stérilisent les bébés avant de les vendre (ce qui n’est pas le cas en France).

De plus, les chaleurs durent en général trois jours (tous les mois) et les truies sont très difficiles à vivre pendant cette période. Elles deviennent souvent collantes, et/ou agressives et/ou pleurnicheuses, et/ou oublient souvent la propreté durant ces périodes.

N’oubliez pas : Plus les cochons sont petits (moins de 6 mois), et moins les risques liés aux opérations sont grands.

Le chaud

N’oubliez pas que le cochon ne transpire que par le groin. Il ne peut donc pas réguler facilement sa température quand il fait chaud.

Ombrage et surtout point d’eau ou de boue accessibles indispensables

Il est donc indispensable de lui permettre de se refroidir facilement par un coin ombragé et un point d’eau ou de boue dans lequel il peut facilement s’allonger.

Il faut donc lui procurer un coin de fraîcheur ou de quoi se baigner (les mares de boue sont idéales).

Vous pouvez achetez dans notre boutique une piscine spéciale cochon nain !
C’est grâce à l’eau que le cochon peut réguler sa température interne. Il est très important que le cochon boive beaucoup, et en grande quantité. N’hésitez pas à ajouter un peu de jus d’orange à son eau pour l’inciter à boire en cas de fortes chaleurs… Attention cependant à ne pas habituer le cochon à boire que sucré. De la pastèque et melons peuvent également être donnés.

Un cochon peut avoir des poussées de fièvre importantes : 41°C (ce qui équivaut à 40° chez nous !). Si votre cochon est fiévreux, rafraîchissez-le par une douche et mettez-le au frais (cave, grange, maison…). Surveillez sa température. Si elle ne baisse pas dans l’heure qui suit, consultez vite votre vétérinaire.

Rosalie et Gertrude, dans une mare construite pour elles !

Le froid

On sous estime souvent la température, or le cochon est hyper frileux !
Les cochons se sentent bien à une température située entre 18°et 22° degrés.

Lorsqu’ils sont dehors, il leur faut absolument un abri au sec et à l’abri du vent rempli de paille et de couvertures sèches (et toujours sèches !), les cochons étant particulièrement sensibles à l’humidité et au vent. Il doit y avoir assez de couvertures ou de paille pour qu’ils s’enfouissent en dessous et puissent se réchauffer.

Les cochons ont beaucoup de mal à réguler leur température interne et sont très frileux, particulièrement lorsqu’ils vivent seuls car ils ne peuvent se coller les uns aux autres pour se réchauffer. Par temps froid, il leur faut un chauffage d’appoint. C’est très important.

Vous pouvez aussi glisser des bouillottes dans les couvertures pour la nuit. Lorsqu’il gèle ou qu’il fait très humide rentrez les au sec et au chaud pour la  nuit, mais attention : ne les faites pas dormir à 22° la nuit pour les mettre dehors le jour à 4 degrés !

S’ils vivent en maison, par temps froid, mettez leur un manteau et ne les sortez que très rapidement pour leur besoin.

Les cochons nains sont extrêmement frileux et craignent l’humidité et le vent par dessus tout. Ne les laissez pas longtemps au froid.

Les signes alarmants

  • Vomissements
  • Manque d’appétit de plus de 24 heures
  • Température de plus de 40°C
  • Diarrhée
  • Constipation de plus de 24 heures
  • Se coucher sans se relever plus de 8 heures
  • Abdomen douloureux (l’animal reste debout et pleure ou contracte le ventre)
  • Saignements
  • Sang dans les matières fécales
  • Vu en train de manger du poison (vous pouvez appeler le centre anti-poison)
  • Manque d’élasticité sur la peau (marque de déshydratation)
  • Respiration rapide
  • Boiterie

Données de base

  • Pulsations cardiaques : 70-110 par minute
  • Respiration : 20-30 par minute
  • Température : La température du cochon est de 38,4°C.
    Au réveil, sa température est plus basse. Elle peut descendre à 36°C sans que cela soit anormal (quand ils dorment).En cas d’hypothermie anormale (< 36°C ou température basse en activité), appelez un vétérinaire et maintenez votre cochon au chaud. Enroulez-le dans une couverture, serrez-le contre vous, utilisez une bouillotte, etc…
    La chaleur peut leur donner de la fièvre. N’oubliez pas qu’ils ne régulent pas facilement leur température interne. Si cela arrive, douchez-le et mettez-le dans un lieu frais et surveillez régulièrement. La température devrait descendre rapidement.La température interne est un indicatif de l’état de l’animal. Elle peut révéler une infection, une péritonite (trou dans l’appareil digestif)…

Armoire à pharmacie

Afin de faire face à une urgence, voici la liste de ce que vous devriez avoir dans votre armoire à pharmacie

  • Thermomètre
  • Pansement pour les intestins : en cas de diarrhée. Attention toujours demander conseil à votre vétérinaire, une diarrhée peut être très grave chez le cochon.
  • Huile de paraffine : en cas de constipation, à n’utiliser qu’avec parcimonie ! (Voir la rubrique constipation)
  • Bétadine : à utiliser pour désinfecter les plaies ou écorchures, nettoyer une cicatrice, etc.…
  • Ecran total
  • Sérum physiologique en dosette pour nettoyer les yeux en cas d’urgence
  • Seringue (pas pour faire des piqûres) mais pour pouvoir en cas de besoin, administrer des médicaments « de force » par la bouche de votre cochon.

Les rubriques du chapitre Santé donnent quelques informations et conseils concernant la santé des cochons nains mais cela ne remplace en rien une consultation chez un vétérinaire !