Méthode d’apprentissage & exercices

La méthode d’apprentissage par renforcement positif (la carotte sans le bâton) est la méthode adéquate à utiliser avec votre cochon. Bien différente du “dressage” (basé sur la contrainte) qu’on bannit, cette méthode d’apprentissage s’articule autour de trois phases distinctes à répéter à chaque nouvel apprentissage : l’instruction, la félicitation verbale, la récompense. Des exemples d’exercices à enseigner tel que “assis” ou “va dans ton panier” sont regroupés dans notre liste d’exemples d’exercices pratiques

Avant de rentrer dans le détail de cette méthode, assurez vous que vous avez bien assimilé le chapitre “éducation : les bases”

Méthode générale d’apprentissage

1) L’instruction

L’instruction est donnée en utilisant un ou un groupe de mots simples. Utiliser toujours le même mot ou groupe de mots pour le même ordre.

Réfléchissez aux mots que vous allez utiliser pour différentes instructions afin qu’elles aient une sonorité bien distincte et qu’il n’y ait pas de confusion possible entre deux instructions. : par exemple « assis » et « ici » ne devraient pas être utilisés. Changer « ici » par « là ».

Tenez vous bien droit, et accompagnez votre instruction verbale d’un geste spécifique de la main. Les cochons y sont sensibles.

L’instruction ne doit être prononcée qu’une fois et exécutée immédiatement. Si vous avez tendance à le répéter de façon continue avant que votre cochon n’obéisse, il traînera toujours à l’exécuter.

Avant de donner une instruction à votre cochon, prononcer toujours son nom afin de capter son attention.

Il est très important de ne pas prendre un ton de voix interrogatif. Si vous agissez comme si vous ne vous attendiez pas à ce qu’il vous obéisse (par le son de votre voix), votre cochon ne vous prendra pas au sérieux. Utiliser une voix grave et ferme dira à l’animal que vous attendez de lui qu’il obéisse. Ne laissez pas votre voix s’éteindre en fin de phrase.

2) La félicitation verbale

Utilisez une expression verbale (toujours la même et toujours de la même intonation) afin d’indiquer à votre animal qu’il vient de réussir (à l’instant même ou il réussit son exécution). Cela va l’aider à comprendre ce que vous attendez de lui plus facilement, et lui permettre de se concentrer sur la prochaine instruction à venir ou sur la récompense à venir.

La félicitation verbale indique au cochon qu’il a réussi son exercice.
“C’est bien” ou “parfait” ou n’importe quel mot du moment que vous utilisez toujours le même. À titre indicatif, j’utiliserai “c’est bien” dans tous les exemples cités dans ce document.

3) La récompense

Donnez-lui une friandise (salade, concombre, morceau de fruit) en associant un mot au geste (exemple : “gagné”, “bravo”, “bonbon”). Le l’expression “c’est tout” accompagnant la récompense lui indique qu’il n’a plus à attendre d’autre nourriture, qu’il a été récompensé pour ce qu’il venait de faire.

À titre indicatif, j’utiliserai “bonbon” dans tous les exemples cités dans ce document.

Attention: ne jamais récompenser une instruction effectuée à moitié ou pas complètement satisfaisante, sinon votre cochon prendra l’habitude d’obéir à moitié.

Afin d’être plus efficace encore, utilisez des récompenses variées auxquelles ne s’attend pas à l’avance votre cochon : un morceau de salade, dix morceaux de salade d’un coup ou un morceau de banane qu’ils adorent n’ont pas le même impact sur le cochon. S’il n’est pas sûr à l’avance de la récompense qui va tomber, il va se démener à chaque fois pour essayer de gagner le gros lot !

Utilisez des récompenses variées pour stimuler l’intérêt de votre cochon
Varier également la durée de l’exercice avant de récompenser votre cochon pour qu’il n’apprenne pas qu’au bout de 10 secondes de tel exercice, il peut s’arrêter.

Votre outil principal : l’intonation de votre voix.

Votre voix doit refléter ce que vous attendez de votre animal. Ceci est vrai pour tous les animaux. Un animal répondra différemment aux différents types d’intonation que vous prendrez.

Utiliser une voix grave pour capter l’attention et le respect de votre cochon.
Utiliser une voix rapide, aigu, reconnaissante pour féliciter votre animal.
Utiliser une voix autoritaire et profonde pour donner une instruction à votre cochon.

Utiliser une voix grave et gutturale pour réprimander votre cochon.
Utiliser une voix enthousiaste pour le motiver.

Les femmes ont des voix plus aiguës que les hommes et elles peuvent sembler moins autoritaires. C’est pourquoi, une femme devra prendre une voix plus grave que d’habitude et faire attention à ne pas se trahir.

Exercices pratiques

Vous avez assimilé la théorie (sinon se référer aux bases de l’éducation et méthode générale d’apprentissage), passons maintenant aux exercices pratiques.

Notez qu’avant de commencer à faire faire les exercices décrits ci-dessous, vous devrez avoir préalablement laissé le temps à votre cochon de s’acclimater à son nouvel environnement, à son nom, et à vous. Vous devez avoir commencé à instaurer un climat de confiance et d’affection avec votre animal. Ceci dit, ces exercices devraient aider votre cochon à vaincre sa peur première des humains et celle de son nouvel environnement.

Concentré sur les exercices que vous lui demanderez d’exécuter et surtout sur la récompense qui les accompagne, il oubliera tout ce qui peut lui faire peur.

Tout d’abord, mettez-vous dans des conditions optimales, dans une pièce, seul, au calme et sans stress.

Ces exercices sont à faire quotidiennement.

Les exercices stimulent l’intelligence de votre cochon et renforcent votre relation.

Rendez les exercices attrayants en les diversifiant le plus possible. Ne répétez pas le même exercice plusieurs fois de suite (sauf si vous êtes en période d’apprentissage de l’exercice en question).

Variez également la durée ou le nombre de cycles afin que votre cochon ne s’attende pas à recevoir une friandise au bout de 10 secondes d’immobilité ou 5 cercles ou 6 pas de reculés.

Les exercices dans le détail : Assis, Pas bouger, Va dans ta caisse, Toupie, Recule … 

#M40ok

Exercice “Assis”

C’est un exercice assez facile à faire faire et peut être enseigné à un tout jeune cochon.

ça marche sur les enfants aussi 😉

Placez votre cochon près d’un mur ou dans un coin. Prenez une friandise dans la main et la placer au niveau de ses yeux. Dites “assis”. Votre cochon va lever la tête pour essayer de la prendre. À ce moment là, reculez votre friandise vers l’arrière, vers ses oreilles. Afin d’essayer de l’attraper, votre cochon va s’affaisser sur son arrière train et poser les fesses par terre. À l’exacte seconde où il pose les fesses au sol, dites “c’est bien” et donnez-lui une friandise en prononçant le mot “bonbon”.

Donnez l’instruction “assis”
Réalisation de l’instruction “assis”
Félicitation verbale
Récompense !

Vous pouvez vous aider d’un geste de la main. Lorsque vous prononcez “assis” déplacer votre main de haut en bas, main tendue, paume vers la tête de votre animal comme si vous vouliez le faire asseoir à distance.

Exercice “Pas bouger”

C’est plus difficile d’apprendre « pas bouger » à un cochon qu’à un chien. Un cochon en séance d’apprentissage cherchera toujours à avoir une friandise le plus vite possible il tentera donc tout un tas de mouvements dans l’espoir de gagner quelque chose.

Utiliser un signal de la main est très efficace. Les cochons sont très sensibles aux mouvements et donc un signal de la main est un plus pour enseigner tout exercice. Le type de signal n’est pas important tant que vous utilisez toujours le même.

En fait, on va apprendre au cochon à faire un « assis pas bouger ».
Faites asseoir le cochon (voir l’exercice du “assis”). Donnez lui la commande « pas bouger ». Répétez « pas bouger » pendant quelques secondes en ayant votre bras tendu vers lui paume face au cochon (comme si vous vouliez l’empêcher d’avancer à distance). Après quelques secondes seulement, félicitez-le “c’est bien” puis récompensez-le par une friandise et la récompense verbale que vous avez choisie « bonbon » ou « gagné ».
Attention : afin d’apprendre au cochon à ne pas briser l’immobilité, récompensez-le seulement et seulement s’il n’a pas bougé. Sinon recommencez l’exercice du début.

Commencez l’exercice par un “assis”
Puis reculez vous
Revenez vers votre cochon pour le récompenser

Ne le laissez pas « briser » le « pas bouger » avant la récompense !

Très progressivement, augmentez le temps de l’immobilité. Puis très progressivement encore, faites lui faire l’exercice mais en vous reculant d’un pas. Récompensez le s’il ne bouge pas, puis petit à petit, reculez de plus en plus. Soyez patient et ne brûlez pas les étapes. Si le cochon bouge à un moment, recommencez tout du début.

L’erreur à ne pas commettre est d’appeler le cochon pour lui donner sa friandise lorsque l’exercice est bien fait. S’il vient vers vous, vous perdrez tout le bénéfice de l’exercice. Revenez vers lui sans qu’il ne bouge afin de lui donner la friandise là où il est assis. Le cochon n’aura alors aucune raison de briser l’immobilité.

Une fois que vous réussissez correctement cet exercice à une distance assez importante (10 mètres), vous pourrez le compliquer en vous cachant (par exemple passer un pas de porte et vous mettre hors de portée de vue du cochon) durant quelques secondes au début, puis progressivement plusieurs dizaines de secondes.

Un cochon qui réalise cet exercice correctement (et spécialement lorsque vous êtes caché) montre qu’il vous respecte.

Exercice “Va dans ta caisse” – “Va dans ton panier”

Il est pratique que votre cochon entre dans sa caisse de transport ou sa niche à la demande. Pour ce faire, placez une friandise au fond de la caisse devant les yeux du cochon et dire “va dans ta caisse”. Si le cochon hésite, insistez par la parole et placez une seconde friandise à l’intérieur devant lui. L’odeur va l’attirer. Une fois qu’il a les quatre pattes dans la caisse, dire “c’est bien”, une fois qu’il fait demi-tour pour en ressortir, donnez-lui une récompense en disant “bonbon” alors qu’il est encore dans la caisse (c’est à vous de vous dépêcher !). Très vite le cochon va finir par comprendre ce que vous voulez et donc vous pourrez arrêter de l’attirer dedans par la friandise de départ. Vous verrez qu’il se dépêchera de rentrer dedans et de faire demi-tour sans pour autant sortir de sa caisse dans l’attente d’une récompense.

Instruction “panier”
L’exercice n’est pas réussi tant que les quatre pattes ne sont pas dans le panier ou la caisse.

Erreur à ne pas commettre : Surtout ne jamais forcer le cochon à rentrer dedans.

Exercice “Recule”

Se placer devant le cochon. Dites “recule” et gentiment à l’aide de votre pied le faire reculer en le poussant doucement en arrière. Lorsqu’il s’exécute, félicitez-le “c’est bien” et récompensez-le par une friandise en associant le mot “bonbon”. Très vite, vous n’aurez plus besoin d’utiliser votre pied, votre cochon reculera tout seul.

Ceci est un très bon exercice car il force le respect de votre cochon envers vous en se basant sur un comportement naturel d’un cochon dominé devant un dominant (le dominé recule pour montrer sa soumission).

#M41

Instruction “recule”
Réalisation du reculé
Récompense friandise

A la fin de l’exercice, ne laissez pas votre cochon revenir vers vous pour sa récompense. C’est à vous d’aller vers lui.

Exercice “Toupie”

Placez-vous devant votre cochon. Dites “tourne” (et pas “toupie” car ça sonne trop avec “assis”). À l’aide d’une friandise, faites-lui faire un tour ou plusieurs tours sur lui-même en le guidant avec la friandise à la main en faisant un cercle horizontal au dessus de lui. Une fois le cercle effectué dites « c’est bien » et récompensez-le par une friandise (accompagnée du mot “bonbon”). Petit à petit, le cochon va comprendre ce que vous lui demandez sans avoir besoin d’être guidé par une friandise. Un geste du bras formant un cercle peut aider à la réalisation de cet exercice.

Instruction verbale “tourne” avec geste qui l’accompagne
Réalisation du “tourne”
Retour au point de départ
Récompense

Le geste du bras pourra être de plus en plus discret au fur et à mesure que votre cochon assimile cette instruction.