Résoudre les problèmes de comportement

Nos conseils pratiques pour résoudre les problèmes de comportement.

Les cochons sont en règle générale des animaux très gentils, agréables à vivre, rigolos, et ils apportent beaucoup de joie dans une maison.

Mais par un manque de compréhension de leurs compagnons humains ou un manque de connaissance de leurs besoins et comportement social, il arrive que les cochons nains adoptent de mauvaises habitudes :

#M40ok

#M38

Comportement agressif

Tous les cochons peuvent montrer des signes d’agressivité, même les plus gentils. Cela fait partie de leur comportement naturel.

Certains cochons peuvent développer des comportements agressifs envers les humains ou les autres animaux. Généralement, cela a lieu entre l’âge de un an et demi et trois ans. Ils commencent souvent par être agressifs envers vos invités, puis envers les personnes de votre famille qu’ils considèrent les plus vulnérables (autres animaux, enfants), puis finalement envers vous si vous ne prenez pas les mesures nécessaires dès le départ. Il faut enrayer ce processus très vite, sinon les cochons vont apprendre à utiliser cette agressivité pour obtenir tout ce qu’ils veulent. De plus, lors d’excès d’agressivité, ils secrètent des poussées d’adrénaline qui sont très agréables pour eux. La dernière chose que vous souhaitez, c’est bien qu’ils fassent le lien entre se montrer agressif et avoir ces montées d’adrénaline. Dans le cas inverse, il sera alors très difficile de leur faire passer cette mauvaise habitude. C’est pour cette raison qu’on doit toujours veiller à ne pas les “fâcher” et utiliser plutôt une méthode d’apprentissage par renforcement positif de leurs bons comportements.

#M38

Les cochons ont plusieurs façons d’exprimer leur agressivité :

  1. Ils râlent pour vous faire comprendre que vous les dérangez.
  2. Si le râlement n’est pas suffisant, ils peuvent alors faire mine de vouloir vous mordre ou vous mordent carrément par un mouvement de tête brusque sur le coté. Ce mouvement est très vif et, très souvent, difficile à voir venir.
  3. Ils peuvent également charger.

Une attaque en virgule ! Le corps du cochon se met en arc de cercle et se déplace en crabe vers sa victime

Plusieurs causes sont possibles :

  • Il a longtemps été dit que l’âge du sevrage pouvait jouer. Sevrer les bébés à moins de 6 semaines de la mère et/ou les séparer de leur fratrie avant 8 semaines favoriserait les risques d’agressivité. Or une étude du Dr TYNES tendrait à montrer que l’âge du sevrage (avant ou après six semaines) n’aurait pas d’influence sur l’agressivité des cochons. Ce n’est pas une raison pour les sevrer trop tôt quand même… Ils ont besoin de ce temps d’apprentissage avec la mère et leurs frères et sœurs pour se sociabiliser, sans quoi des problèmes de comportement surviendront obligatoirement au cours de leur vie.
  • Les mauvais traitements : pour les raisons évoquées un peu plus haut, si votre cochon a été maltraité et a pris l’habitude d’être agressif pour se défendre, il aura tendance à garder ce type de comportement jusqu’à ce qu’il fasse de nouveau confiance aux humains.
  • Problème de hiérarchie : le fait de ne pas vous considérer comme le chef du groupe dans lequel il vit le rendra agressif. Car s’il n’est pas sûr de sa place et de la vôtre au sein du groupe, il cherchera toujours à vous confronter afin de prendre cette place. Cela le poussera alors à remettre en question par l’agressivité les directives qui lui sont données.
  • Mais la cause principale reste tout de même une mauvaise éducation par manque d’information qui conduit à une mauvaise compréhension du comportement de ces animaux. Éduquer un cochon en appliquant des méthodes adaptées aux cochons (et pas à une autre espèce) est essentiel pour son bien-être et le vôtre.

Les remèdes

Il n’y a pas de solution miracle. S’attaquer aux expressions de l’agressivité (morsure, charge, etc..) ne sert pas à grand chose si vous ne vous attaquez pas aux causes premières de l’agressivité. C’est donc un travail de fond. Comme on l’a déjà vu, plus votre cochon aura été agressif longtemps, plus il sera dur de le rééduquer. L’idéal est de repérer et interdire le moindre comportement agressif de votre cochon. Si votre animal est agressif depuis quelque temps déjà, vous allez devoir reprendre votre place de chef avant toute chose. Une fois la place du cochon redéfinie et le respect des humains regagné, l’agressivité du cochon va disparaître d’elle-même.

Ne vous étonnez pas si votre cochon semble être encore plus agressif lors des premiers temps de la rééducation : c’est tout à fait logique. En effet, vous allez devoir regagner votre place de chef et votre cochon ne se soumettra pas sans “affrontement”, puisque à ses yeux vous n’êtes pas au-dessus de lui. Une fois qu’il aura accepté votre place, il se soumettra et tout rentrera dans l’ordre.

Il va falloir en parallèle, traiter le fond du problème et les excès d’agressivité lorsqu’ils surviennent. Or le fond du problème n’est pas l’animal mais le comportement des humains face à cet animal. Ce qui devra être changé, c’est le comportement de la famille envers le cochon.

Rééducation de votre animal et de vous-même (ainsi que de votre cercle familial)

Il va donc falloir changer votre attitude générale vis à vis votre animal, et vous repositionner comme le leader du groupe. Il n’est pas possible de modifier l’instinct naturel du cochon à vouloir se battre pour gagner la place de chef dans le groupe : c’est un comportement naturel, et il fait seulement ce que sont supposés faire les membres de son espèce, c’est à dire chercher à prendre la responsabilité de guider le reste du groupe.

Il le fera parce que les membres de la famille auront commis l’erreur de lui céder trop de choses et donc de lui céder la place de leader. S’il n’a pas la sensation que quelqu’un d’autre que lui agit comme un chef, il va devoir “faire le boulot” lui-même.

Il faut que toute la famille se mette à traiter l’animal de la même façon. Il faut éviter de contourner les problèmes, de gâter votre animal quand il le réclame (lui donner de la nourriture sans lui demander de la gagner avant) et surtout ne plus jamais céder à ses demandes ou tentatives de manipulation. C’est très important.

Tout d’abord, vous devrez regagner le respect de votre animal. La meilleure façon de faire et de lui montrer que vous êtes au contrôle “physiquement”. Cela passe par des exercices et en particulier celui du “reculer”. En effet, dans la nature, un cochon supérieur à un autre ne reculera jamais devant lui.

Pour réaliser l’exercice du “reculer” : dans le but de rééduquer le cochon, cet exercice devra être réalisé plusieurs fois par jour au début et répété tous les jours. Le “reculer” ne sera pas demandé comme un autre exercice car on demande plus un geste de soumission que la réalisation d’un exercice à proprement parler.

Pour réaliser l’exercice du “reculer” : dans le but de rééduquer le cochon, cet exercice devra être réalisé plusieurs fois par jour au début et répété tous les ours. Le “reculer” ne sera pas demandé comme un autre exercice car on demande plus un geste de soumission que la réalisation d’un exercice à proprement parler.


Placez-vous devant votre animal, ne dites rien, et avec votre pied poussez gentiment votre cochon en arrière en le regardant droit dans les yeux.

En cas de charge de votre cochon, dites-lui “NON” et faites-le reculer comme on vient de le décrire. Ce n’est pas une punition, c’est une façon de montrer à l’animal que c’est vous qui êtes aux commandes.

#M42ok

Apprenez-lui des tours ou faites-lui faire des exercices. “Assis“, “pas bouger”, “vas dans ta niche“, sont de bons exemples d’exercices qui forcent votre cochon au respect et vous font apparaître à ses yeux comme son leader, et ce de façon positive.

Ces exercices doivent être faits quotidiennement si vous voulez diminuer l’agressivité de votre cochon.

Posture physique : tenez-vous droit, prenez une voix autoritaire lorsque vous lui donnez une instruction. Ne cédez pas tant que votre cochon n’a pas obéi, mais récompensez-le dès lors qu’il a fait l’exercice du premier coup et complètement.

Ne montrez jamais à votre cochon que vous avez peur de lui. Ne jamais battre en retraite devant lui.  Votre cochon vous observe tout le temps et agit en conséquence. Un pas de recul de votre part ou un mouvement de recul du haut de votre corps sera considéré par votre animal comme un signe de soumission !

Un cochon heureux et bien dans sa peau sait exactement ce qu’on attend de lui.

Souvenez-vous que le cochon ne veut pas vraiment devenir le leader. Dès que vous agirez comme tel, il sera soulagé et content de suivre vos directives car cela voudra dire que puisqu’il n’est plus le chef, il n’est plus en charge de la sécurité du groupe. La place de chef est une place très stressante pour un cochon.

Établir des limites, mettre en place des routines renforcent le sentiment de l’animal que vous êtes au contrôle. Ne le laissez pas tout faire chez vous ou avoir accès à toutes les pièces de la maison. Cela ne ferait que renforcer son sentiment de supériorité. Instaurez des règles de vie et faites-les lui respecter.

Être ferme (mais gentil) et être constant tout en respectant constamment votre animal, portera ses fruits sur le long terme.

Vous pouvez aussi choisir de faire vivre votre animal dehors : cela détourne l’agressivité du cochon. Il ne vit plus chez vous donc n’entre plus en compétition avec vous. Veillez, en revanche, à ce qu’il ne soit pas seul dehors : il a besoin d’interaction avec d’autres individus – à l’exception des chiens avec qui cela finira forcément mal à un moment donné.

Vous pouvez aussi adopter un autre cochon. Cela va radicalement changer le comportement de votre cochon et stopper son agressivité envers vous et les autres membres de votre famille (humains et animaux) car il aura quelqu’un de son espèce à qui se mesurer ! Deux cochons sont plus faciles à éduquer qu’un seul. Vraiment ! Un cochon n’est pas fait pour vivre sans un autre individu de son espèce.

Lui faire faire un peu d’exercice contribuera à le rendre plus docile. Cela l’occupera, le fatiguera et le rendra plus aimable !

Traiter les symptômes du problème

On vient de voir quoi faire pour améliorer les choses sur le long terme, mais comment réagir aux attitudes agressives de votre animal sans se fâcher et en restant constructif ? L’important, c’est de tourner le négatif en positif tout en restant calme.

Votre cochon dort sur vos genoux et vous voulez vous lever, il râle. Quoi faire ?

Vous devez lui faire comprendre qu’il n’a pas à râler. À chaque fois. Lorsque vous le poussez et qu’il râle au lieu de se lever, dites-lui “NON” d’une voix ferme et grave lorsqu’il pousse son grognement. Recommencez à le pousser gentiment, s’il grogne encore, dites “NON” une fois de plus et écartez-le de vous. Ne le laissez pas revenir sur vous. Un cochon râleur n’a pas à avoir le privilège de vous faire un câlin ! Ignorez-le pendant quelques minutes.

Votre cochon pour une raison ou pour une autre essaye de vous mordre par un mouvement de tête sur le côté :

Prononcez un “NON” ferme et déterminé tout en le chargeant jusqu’à ce qu’il fasse demi tour et vous fuit si cela se passe en extérieur ou jusqu’à ce qu’il sorte de la pièce ou vous vous trouvez si cela se passe chez vous. Si votre cochon était en train de manger quelque chose, arrêtez de suite de le nourrir. Un cochon qui essaye de mordre ne doit pas être nourri juste après sa tentative, ni câliné.

Votre cochon par accident vous pince en prenant un peu trop vite le morceau de pomme (ou autre) de vos doigts :

Dites “NON” et surtout ne lui donnez pas le morceau de pomme qu’il attendait. Ne pas le nourrir pendant la demi-heure qui suit l’accident.

Pour apprendre à prendre doucement les aliments que vous lui tendez, posez-les dans le creux de votre pouce rentré.
S’il vous pince, ne lui donnez pas la nourriture, recommencez plus tard.

Si vous voulez vous montrer plus sévère, alors vous pouvez le soulever un peu de terre (les pattes arrières restant sur le sol) et le faire reculer en disant “NON”. Sans crier, sans s’énerver mais fermement. S’il ne se calme pas alors il est temps de l’isoler (juste quelques minutes) dans sa pièce ou le mettre dehors. Encore une fois ce n’est pas une punition, mais un moyen pour qu’il retrouve ses esprits et se calme.

Je conseillerai d’isoler l’animal à chaque tentative de morsure, même non aboutie (après lui avoir dit “NON” et maintenu le groin pendant quelques secondes).

Si votre animal charge

Bloquez la charge ou l’attaque avec votre pied.

Tenez-vous droit, regardez-le dans les yeux en disant “NON” et faites-le reculer en utilisant votre pied, ou chargez-le à votre tour (sans crier, juste en tapant des pieds et en avançant droit vers lui de façon déterminée) jusqu’à ce qu’il fasse demi-tour et s’en aille. Si vous avez la moindre appréhension, utilisez une planche ou chaise à positionner entre vous et le cochon afin de vous protéger. Cela évitera un mouvement de recul de votre part. Ce n’est pas une punition, c’est juste un signe de domination. Le faire reculer ou mieux, fuir, lui montre qu’il a perdu la bataille. Isolez-le quelques minutes après cette tentative d’agression.

Puis avancez vers votre cochon pour le faire reculer. Ne reculez jamais car à ses yeux il aurait gagné.

Il ne faut jamais hésiter à déranger votre cochon même si vous savez qu’il risque de grogner de mécontentement. La seule exception à cette « nouvelle politique de cohabitation » est la suivante : si vous avez des invités, isolez votre cochon de ces derniers afin qu’il ne les charge pas ou n’essaye pas de les attaquer. En effet, si vos invités reculent ou montrent de la peur vis à vis de votre cochon, cela va envoyer un mauvais message à votre animal. Par contre, si vous avez des amis courageux et au courant de la situation alors vous pourrez vous en servir pour envoyer le bon message. Donner une planche ou une chaise à vos amis avant même qu’ils ne soient en contact avec l’animal.

Planche guide cochon

Ainsi, à la moindre charge ou signe d’agressivité de votre cochon, ils ne devront pas reculer, mais mettre la planche ou la chaise entre eux et le cochon et le faire sortir de la pièce où s’est passée l’agression.

Manipulation et caprices

Votre cochon, même âgé de quelques semaines, est tout à fait capable, s’il voit que cela fonctionne, de vous manipuler. Leur arme principale : leurs cordes vocales ! Ils sont capables de pousser des cris très stridents et très désagréables. Si jamais vous leur donnez ce pourquoi ils réclament, alors là, le piège se refermera sur vous ! Vous êtes manipulé par votre animal ! Si cela peut être drôle au début, cela va vite devenir un enfer. Être réveillé par des cris stridents à quatre heures du matin parce que Mr cochon a faim et veut manger MAINTENANT a mené de nombreuses familles à abandonner leur cochon.

Les causes :

Vous, et vous seul (désolée)… Le cochon ne devient manipulateur que si vous cédez.

Les remèdes :

Ne jamais céder sur quoi que ce soit.

SURTOUT NE JAMAIS LUI DONNER DE NOURRITURE POUR LE FAIRE TAIRE. JAMAIS !

Si vous avez déjà cédé par le passé alors cela sera plus dur que si vous lui inculquez les bonnes manières dès le début mais vous pourrez tout de même rééduquer votre cochon nain à partir du moment où vous, vous décidez à agir. L’important, c’est que tous les membres de votre famille agissent de la même façon. Dès lors que vous décidez de prendre les choses en main, il ne faudra plus jamais céder. JAMAIS. Si vous cédez ne serait-ce qu’une fois, vous allez seulement apprendre à votre cochon à être encore plus têtu et plaintif.

Il est 7 heure du matin, votre cochon s’agite et commence à crier pour vous appeler, ou bien il est dehors, et il veut rentrer TOUT DE SUITE et vous le fait savoir en hurlant ? Laissez-le crier et n’allez le voir que lorsqu’il se tait. Même si cela dure des heures, ignorez-le, ne lui parlez pas, ne le regardez pas, faites comme s’il n’était pas là. Mettez de la musique si vous le souhaitez afin de couvrir ses cris, mais ne faites rien tant qu’il ne se tait pas.

Prévenez vos voisins le cas échéant. Expliquez-leur ce que vous faites. Vous travaillez sur le long terme. Dans le cas d’un problème de cris assez ancien, vous mettrez plus de temps mais vous finirez par y arriver si vous êtes constant.

Surtout ne criez pas ou ne vous fâchez pas, vous ne feriez qu’aggraver le problème.

Crier sur un cochon lui montre que vous perdez le contrôle. Dès lors, vous perdez votre place de dominant à ses yeux. L’ignorance est votre meilleure arme dans ce cas précis.

Destruction

Les cochons, naturellement explorateurs et très curieux, ont la capacité de déchiqueter vos linos, moquettes, tapis, papiers peints, de transformer votre jardin en montagnes russes, de vider vos placards, tiroirs et frigo (qu’ils peuvent ouvrir sans aucun problème à l’aide de leur groin).

Les causes : l’instinct même du cochon

Ils sont faits et programmés pour fouiller, explorer, faire des trous, chercher… Le fait de s’ennuyer pourra aussi le pousser à s’occuper à sa façon… et étant programmé pour « retourner » les choses au niveau du sol, son occupation est toute trouvée.

#M37ok

Trou creusé en quelques minutes dans un massif de fleurs

Les remèdes : L’occuper

Si vous passez du temps avec votre animal et si vous vous occupez de lui, alors il n’aura pas besoin de se distraire à sa façon. L’apprentissage d’exercices est un bon moyen pour occuper votre animal.

Un cochon vivant sans autre compagnon cochon sera bien plus destructeur que s’il vivait en compagnie d’un autre cochon. Ces animaux ne sont pas fait pour vivre seuls.

Lorsque vous le laissez seul, et surtout si vous le laissez seul dans la maison, donnez-lui des jouets et des choses à faire (enfin à détruire !) : enrichissez son environnement. Vous ne pourrez pas combattre l’instinct de votre cochon. Il est plus efficace de lui donner des “jouets” qui détourneront son attention. Papiers, vieux journaux, carton, chiffon, “bac surprise” (bac rempli de cailloux ou boules plastiques dans lequel on verse quelques friandises afin que le cochon s’amuse à retourner chaque boule ou pierre), “serviette ou balle surprise” (même principe que le « bac surprise » sauf qu’on dispose les quelques friandises dans une serviette éponge / tissu roulé en boule, afin que le cochon cherche dans les moindres recoins du tissu !  Pour la balle surprise, il suffit de faire de petits trous dans une balle ou bouteille en plastique remplie de nourriture qui se répandra sur le sol lorsqu’il poussera l’objet en question.

Un jardin est un excellent parc d’attraction pour votre cochon, il pourra passer des heures à fouiller le sol et explorer le moindre brin d’herbe ou caillou. Un jardin ou accès à l’extérieur est indispensable au bon équilibre de votre animal.

Si vous vous absentez dans la journée et que le temps le permet, il est préférable de laisser votre cochon dehors. Il aura plus de distractions que dans la maison.

Dans tous les cas, si vous ne le prenez pas sur le fait en train de détruire quelque chose d’interdit devant vos yeux, cela ne sert à rien de le punir car il ne comprendra pas ce que vous lui reprochez. Il verrait votre geste comme quelque chose d’incompréhensible et vous ne réussirez qu’à diminuer sa confiance en vous.

Si par contre vous le voyez en train de détruire quelque chose qui lui est interdit, dites “NON” d’une voix ferme et grave pour qu’il stoppe ce qu’il est en train de faire et détournez son attention vers quelque chose de positif : donnez-lui un jouet de substitution, emmenez-le vers son « bac surprise ». Si le “NON” n’a pas d’effet, poussez-le fermement et d’un coup sec sur le côté avec votre pied au niveau de son épaule (sans lui faire mal) c’est ce que ferait sa mère en un pareil cas.

Problèmes de propreté

Comme on l’a vu dans le chapitre propreté, les cochons sont propres par nature. Mais il peut arriver pour différentes raisons que votre cochon s’oublie dans la maison ou en dehors de son bac à litière quand ils sont petits.

Les causes

Les raisons peuvent être multiples : votre cochon n’est pas encore complètement rodé à son nouvel environnement (il faut lui laisser le temps), il est trop petit pour se retenir longtemps, son bac à litière n’est pas nettoyé régulièrement ou est mal adapté (bords trop hauts, bac trop petit), la litière est parfumée, votre femelle a ses chaleurs…

Si votre animal a déjà fait à différents endroits de votre maison cela lui fait autant de nouveaux endroits tentants dans le futur car il sera attiré par l’odeur de son urine.

La priorité n°1 est que vous désodorisiez chaque endroit où il a déjà fait ses besoins. Évidemment vous avez déjà dû le faire, mais attention: l’odorat des cochons est incroyablement développé. Si vous avez juste nettoyé et passé un coup de “bombe” cela ne suffira pas. Il faut non seulement nettoyer mais en plus détruire l’odeur en profondeur et ne pas la recouvrir par une autre odeur (si vous avez de la moquette ou un tapis, utilisez du Fébrez en écartant bien les fibres de la moquette) si vous avez une surface lisse, utilisez une bombe “neutradol”. Attention à ne pas utiliser de produit chloré ou senteur pin pour nettoyer ces endroits car ces odeurs leur donne envie !
Comme les cochons n’aiment pas manger là où ils font leurs besoins dans la nature, donnez à votre animal ses repas aux endroits où il avait fait par erreur. De plus lorsqu’il n’est pas dans la pièce, disposez de temps en temps des friandises à ces endroits afin qu’il pense qu’elles poussent du sol toutes seules. Cela devrait le faire réfléchir à deux fois avant de refaire à cet endroit. S’il y a plusieurs endroits différents, vous pouvez aussi dans un premier temps les recouvrir d’objets lourds pour qu’il n’y ait pas accès (seulement le temps de le rééduquer).

Mais attention : afin de le rééduquer efficacement, il va falloir que vous le confiniez quelque temps dans un endroit de petite taille et clos. Donc c’est là que vous allez devoir disposer sa caisse à litière et il faut que vous voyiez s’il aura toujours accès à cet endroit une fois la rééducation terminée. Donc pendant quelques jours ou quelques semaines (le temps de la rééducation), laissez-le dans cette petite pièce lorsqu’il est sans surveillance. Ramassez un de ses pipis avec un sopalin et laissez le sopalin dans la litière. Cela devrait l’attirer dedans la prochaine fois. Surveillez-le sans cesse et dès qu’il s’affaisse pour faire autre part que dans sa caisse, dites “NON” sans crier mais avec une voix très grave et très ferme. Emmenez-le de suite faire dans sa litière. Lorsqu’il fait de lui-même dans sa litière félicitez-le avec une voix enthousiaste en prononçant un seul même mot comme “pipi” ou “toilette” ou ce que vous voulez. Répétez ce même mot à chaque fois qu’il fait dans sa caisse (bientôt il fera sur commande lorsque vous prononcerez ce mot).

CA NE SERT A RIEN DE LE PUNIR OU DE LE GRONDER SI VOUS NE LE PRENEZ PAS SUR LE FAIT ! Vous allez juste le perturber un peu plus, voire le fâcher si vous le grondez ou le punissez après coup.

Laissez-le sortir de sa petite pièce que lorsque vous pouvez le surveiller tout le temps dans le reste de la maison. C’est très important afin qu’il ne recommence pas à s’oublier quelque part.

Pour les nuits, enfermez-le dans sa petite pièce même s’il râle. Ne cédez jamais.

L’éducation d’un cochon est un ensemble, et aucun apprentissage n’est possible si vous ne vous positionnez pas avant en tant que dominant de la famille dans laquelle vit le cochon.

Ne le récompensez JAMAIS par de la nourriture lorsqu’il fait dans sa caisse ou dehors : cela risquerait d’aboutir à l’effet inverse. Voulant de la nourriture il ferait semblant de faire juste pour avoir une friandise.
Note : si votre cochonne s’oublie pendant ses chaleurs, il n’y a malheureusement rien à faire, si ce n’est la faire stériliser. Ne la punissez pas. Contentez-vous de bien nettoyer les endroits où elle s’est oubliée. Dès que ses trois jours de chaleur sont passés, elle devrait naturellement reprendre ses bonnes habitudes.

Si votre cochon est propre depuis longtemps et qu’il se met à faire devant vous n’importe ou, il y a de grandes chances pour qu’il ait un problème urinaire (cystite, infection urinaire). Emmenez-le chez le vétérinaire très vite et faites le boire en grande quantité en ajoutant un peu de jus d’orange dans son eau (pour l’inciter à boire).